Censées faciliter le déploiement de bornes de recharge dans l’habitat collectif et le domaine public, ces deux mesures ont été introduites ce jeudi 4 juillet par François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports.

Alors que 90 % des recharges sont aujourd’hui réalisées à domicile, le gouvernement entend accompagner les quelque 7 millions de ménages qui ne disposent pas de place de parking en copropriété et de stationnement privatif.

Copropriétés : jusqu’à 50 % de subventions

En ces temps de soldes, le gouvernement casse également ses prix et dope les subventions accordées par Advenir, un programme opéré par l’AVERE France et financé par le mécanisme des certificats d’économie d’énergie. « A compter de ce jour, les 3 000 premières copropriétés de France qui se lanceront dans la démarche de s’équiper en bornes de recharge bénéficieront d’une aide de 50% couvrant l’acquisition des équipements, de l’infrastructure pour l’ensemble de la copropriété les travaux d’installation (y compris ceux de pré-équipement) » fait savoir le gouvernement dans son communiqué.

Présentée comme une « opération de soutien exceptionnelle », l’initiative représente un investissement de 15 millions d’euros et doit permettre de multiplier par deux le nombre de copropriétés équipées en bornes de recharge.

Collectivités  : financement des bornes « à la demande »

Lancé depuis déjà plusieurs années à Amsterdam par e.Laad et récemment introduit en France par la métropole de Saint-Etienne, le concept de « bornes à la demande » bénéficie désormais d’une aide spécifique.

Les collectivités territoriales souhaitant appliquer le principe recevront une aide de 2106 euros pour chaque borne installée. Une fois encore, les subventions seront intégrées au programme Advenir. Un coup de pouce financier auquel viendra s’ajouter une prise en charge des coûts de raccordement au réseau à hauteur de 75 % des dépenses.

Simplifier l’installation pour démocratiser l’électrique

Pour le gouvernement, les deux mesures annoncées aujourd’hui vise à lever le frein lié à l’absence d’infrastructures de recharge à domicile.

Elles concourent également à l’objectif fixé par le projet de Loi d’orientation des mobilités qui vise à multiplier par 5 le nombre de points de charge installés sur le territoire d’ici à 2022. A cet horizon, le gouvernement cible un parc de d’un million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation.

Voiture électrique : Deux nouvelles mesures pour démocratiser la recharge pour tous
4.4 (88.37%) 43 vote[s]