En hausse nette l’an dernier avec plus de 26.000 exemplaires écoulés, les véhicules utilitaires 100% électriques ont eu la cote en Europe.

Si vous suivez notre site et plus particulièrement ces derniers mois, vous savez que l’électrique décolle enfin dans les ventes. Ceci est le cas chez les voitures particulières, mais qu’en est-il des utilitaires ? L’ACEA, l’association européenne des constructeurs, a publié l’évolution de ce secteur en 2019.

Publicité


L’électrique dépasse 1% de marché

Sur les 2,11 millions de véhicules utilitaires écoulés sur le continent, la très grande majorité était au diesel (92,8%). Néanmoins, la croissance est très faible (+2,4% vs 2018) comparée aux électriques, avec un bond plus soutenu de +23% l‘année dernière. L’Europe a ainsi enregistré 26.107 véhicules utilitaires 100% électriques l’an dernier, soit 1,2% des ventes globales.

La France est le pays n°1 en la matière. Plus de 8.000 unités y ont été écoulées, dont une majorité de Renault Kangoo Z.E. et ZOE, en baisse toutefois de 1 % par rapport à 2018. L’hexagone est suivi par l’Allemagne avec 6.700 unités (+12%). En troisième position, le Royaume-Uni décolle avec 3.400 unités (+172%).

Quid de 2020 ?

Avec l’arrivée du nouveau coronavirus et l’arrêt du marché automobile depuis le mois de mars, l’impact sera énorme sur les volumes. Seule variable assurée, les utilitaires électriques devraient baisser moins fortement que les thermiques.

Sur janvier et février, le marché des VU avait déjà reculé de 7 %. Avec près de 304.000 immatriculations, le segment a reculé dans les 31 pays principaux pays européens. Reste à développer l’offre, qui sera riche chez les français d’ici fin 2020. PSA apportera entre autres les Peugeot e-Expert (ci-dessous) et Citroën e-Jumpy tandis que Renault devrait lancer la nouvelle version de son Kangoo électrique.

Publicité