« Nous avons conçu une voiture solaire qui marque le début d’une nouvelle ère, une ère où les voitures sont des sources d’énergie. Stella Era peut se déplacer en mode autonome pour chercher un emplacement de parking ensoleillé et servir de borne de recharge mobile pour d’autres véhicules électriques »

C’est en ces termes que les étudiants du « Solar Team » de l’Université d’Eindhoven ont présenté Stella Era, une voiture électrique solaire avec laquelle ils comptent participer prochainement au World Solar Challenge en Australie. Avec 5 m² de panneaux photovoltaïques sur le toit, cette automobile peut accumuler suffisamment d’énergie pour transporter 4 occupants sur une distance théorique de 1.200 km, calculée selon la norme européenne pour l’établissement de l’autonomie des véhicules électriques. Mais en Australie ils espèrent pouvoir parcourir 1.800 km sur une charge « solaire ». Pour réaliser cette performance, l’équipe a cherché à réduire au maximum la consommation d’énergie du véhicule. Pour y parvenir elle a évidemment joué sur l’aérodynamisme et allégé au maximum le poids de la voiture. En outre ces étudiants ont conçu de A à Z une toute nouvelle chaîne de traction depuis la batterie et son BMS jusqu’aux moteurs électriques. « Nos moteurs ont un rendement de 98,5 % » assurent-ils ! Même sans recharge solaire, la Stella Era disposerait ainsi, selon leurs déclarations, d’une autonomie 4 fois supérieure à celle d’une voiture électrique dotée d’une batterie de même capacité.

Borne de recharge mobile et autonome

L’énergie solaire qu’elle produit, la Stelle Era peut la partager avec d’autres véhicules et la vendre grâce à une application développée par l’équipe d’étudiants. Celle-ci tient notamment compte des prévisions météo et du nombre de kilomètres qu’elle doit encore parcourir pour calculer avec précision la quantité d’électricité que le véhicule peut fournir. « C’est la première borne de charge solaire mobile au monde » déclare avec une certaine fierté Carijn Mulder, le manager du Solar Team. « L’accord pour le Climat auquel notre gouvernement s’est engagé prévoit qu’en 2030 toutes les nouvelles voitures seront électriques. D’ici là il faudra installer un très grand nombre de bornes et elles devraient être alimentées en énergie renouvelable. C’est un défi immense. Une des solutions c’est d’utiliser des voitures solaires comme bornes de charge » explique-t-il.

Publicité


Cette voiture possède une autre caractéristique originale : elle peut se déplacer en mode autonome pour chercher une place de parking ensoleillée afin de se recharger au maximum. Et quand elle se retrouve à l’ombre, se déplacer à nouveau pour retrouver le soleil.

World Solar Challenge

En 2017, les étudiants de l’Université d’Eindhoven avaient, avec un autre véhicule, remporté le World Solar Challenge, une course d’automobiles propulsées uniquement à l’énergie solaire. Depuis sa création en 1987, cette compétition qui a lieu tous les deux ans, oppose des véhicules expérimentaux sur un parcours de 3 021 km à travers l’Australie centrale. En octobre prochain, la Solar Team d’Eindhoven y défendra donc son titre avec la Stella Era.

Publicité