Les abonnés à la lettre commerciale de Sono Motors ont reçu le 29 août un message les invitant à découvrir sur le site Web quelques photos de l’intérieur. De quoi mesurer les progrès réalisés depuis 2017 et constater que le jeune constructeur allemand a conservé le cap… y compris au sujet de la mousse naturelle pour filtrer l’air amené de l’extérieur.

Mousse naturelle ?

BreSono : c’est le nom de cette mousse naturelle annoncée en août 2017, déjà visible sur le prototype exhibé à Paris fin septembre de la même année, et que l’on retrouve placée quasiment à l’identique 2 ans plus tard.



Il s’agit d’une véritable mousse végétale. Elle n’est plus « vivante » après traitement, mais elle conserve des propriétés qui lui permettent de filtrer les particules et polluants mais aussi de réguler l’humidité à l’intérieur. Au tableau de bord, elle est placée comme un élément décoratif engagé.

Pour un fonctionnement optimal, elle aurait besoin d’être changée tous les 2 ou 3 ans : « Une trentaine d’euros le kilo », avait chiffré Christian après son essai en 2017.

 

Ecran 10 pouces

En 2 ans, le tableau de bord a gagné en qualité de présentation. Mais il avait déjà cet écran planté sur le milieu, juste au-dessus de la barre filtrante BreSono. D’une taille de 10 pouces, il « vous fournit toutes les informations dont vous avez besoin », commente sobrement Sono Motors.

La photo en dit un peu plus, montrant un usage tactile avec des boutons, et une partition de l’espace possible au moins en 3 parties. Un guidage GPS semble en cours.

L’intégration de l’écran est plus harmonieux, se prolongeant vers le bas avec une petite console inclinée de boutons tactiles pilotant quelques fonctions de base du véhicule (feux de détresse, ventilation, vitre arrière dégivrante, etc.).

Sélecteur de marche plus discret

En 2017, cet autre équipement qui frappait en montant à bord de la Sion, c’était le sélecteur de marche emprunté à la BMW i3. Son usage imposait une manipulation pas des plus naturelles, derrière le volant.



Il a disparu ! A priori remplacé par un levier plus discret et esthétique qui devrait être aussi facile à utiliser, du bout des doigts, que celui d’une Tesla. Son dessin, plus fin, est plus conforme à la présentation de la console numérique.

Des portes mieux habillées

Sono Motors avait osé en 2017 les vitres latérales sans encadrement. Désormais, elles sont prisonnières d’une structure qui apporte une sensible touche de robustesse.

Les panneaux de porte, également très sobres et de couleur foncée, ont été complètement redessinés. Ils se veulent pratiques, avec un large espace de rangement sur le bas, facilement accessible. La clenche est activable de façon plus conventionnelle, placée sur le bras qui permet de refermer, depuis l’intérieur, la portière.

Là aussi, tout semble conçu simplement et pour un usage pratique. « Rester simple,  axé sur l’essentiel. Tout ce dont vous avez besoin, rien de trop ! », commente Sono Motors.

Pour 5 personnes

« Durable et confortable : un intérieur pensé pour la vie quotidienne », promet la startup qui détaille : « chauffage des sièges, ceintures de sécurité à hauteur réglable et assez d’espace pour les longues jambes et les longs trajets ».

Le visuel présentant les sièges sur le site est particulièrement sombre. Nous l’avons pas mal éclairci afin d’évaluer les progrès réalisés depuis 2017.

Même si c’est difficile à observer, le dossier des places à l’arrière semble toujours découpé en tiers rabattables de façon indépendante. Les appuie-tête sont plus esthétiques. L’assise, en revanche, paraît constituée désormais d’une seule pièce. Les garnitures sont plus épaisses, avec un tissu davantage séduisant. Les lignes de couture sont devenues comme des éléments décoratifs.

Un grand pas en avant qualitatif a été effectué !

 

A partager

Simple et séduisante : C’est le combo choisi par Sono pour sa Sion, que le jeune constructeur destine « au partage ». Une application a été développée dans cet objectif : GoSono. « Elle vous permet de partager votre énergie, votre trajet et la voiture elle-même – n’importe où et n’importe quand », explique la startup. C’est une autre des spécificités de la Sion, que de pouvoir, par exemple, restituer de son énergie à une autre voiture électrique compatible dont la batterie serait au plus bas.

 

Brefs rappels

Annoncée pour le second semestre 2020, la Sono Sion, électrique et solaire, embarque une batterie de 35 kWh de capacité énergétique, en alimentation d’un moteur de 120 kW de puissance.

Le tarif communiqué pour l’Allemagne serait de 25.500 euros TTC, batterie comprise.