Sans Renault, Lada veut se lancer dans l’électrique


Basée sur l’ancienne Logan MCV, la Lada Largus va avoir le droit à une version électrique !

Publicité

Au printemps, quelques semaines après le début de la guerre en Ukraine, Renault n’a eu d’autre choix que de se séparer d’Avtovaz, la maison mère de Lada. Le Losange a cédé ses parts pour un rouble symbolique à Nami, un institut public de recherche russe consacré à l’automobile. Et Moscou tient à faire savoir que Lada n’est pas à l’abandon.

Avtovaz vient ainsi de présenter sa nouvelle stratégie industrielle, qui comprend par exemple le déplacement de la production de la compacte Vesta. Et dans ces annonces, le constructeur officialise l’arrivée d’une version électrique de la Largus, nommée e-Largus.

À lire aussi Une plateforme CMF-A inédite pour la Dacia Spring 2

La Largus, c’est une version revue de la toute première Dacia Logan MCV, qui est ainsi toujours au catalogue en Russie. Lada n’est pas entré dans les détails, mais un schéma technique montre une transformation simple : le moteur électrique prend la place du moteur essence, les batteries sont en bonne partie logées sous la banquette arrière. La prise de recharge est placée au niveau de la trappe à carburant. Plusieurs autonomies seraient au programme, jusqu’à 400 km.

La e-Largus a été présentée sous la forme utilitaire, mais la version particulière a aussi été annoncée. Lada va toutefois d’abord travailler sur une flotte de prototypes pour 2023, avant de lancer la production, dans l’usine d’Ijevsk.

Il y a une dizaine d’années, Lada avait déjà présenté une version électrique d’un de ses modèles, la Kalina. Si ces dernières années, Renault avait beaucoup investi pour lancer de nouveaux modèles chez Lada, aucun n’était prévu en électrique.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre