Fabricant de bornes bien connu en Amérique du Nord, ChargePoint vient d’annoncer un projet de déploiements de bornes rapides dotées de 400 kW de puissance.

Si la course à l’autonomie fait rage chez les constructeurs, celle à la puissance semble également lancée chez les opérateurs et fabricants de bornes. Alors qu’un groupement de constructeurs annonçait il y a peu le lancement d’Ultra-e, un réseau européen en 350 kW, et que Tesla s’apprête à lancer la V3 de ses superchargeurs, la société américaine Chargepoint a annoncé son ambition de déployer des stations en 400 kW en Amérique du Nord.

Si Chargepoint est peu connue en Europe, la société l’est beaucoup plus au Canada et en Amérique du Nord où elle exploite quelques 30.000 points de charge. Baptisé « Express Plus », ce futur réseau est présenté comme le « futur de la recharge pour les dix ans à venir », Chargepoint annonçant pouvoir délivrer entre 50 et 400 kW de puissance sur chaque. Une façon d’anticiper la future génération de voitures électriques tolérant des charges bien supérieures au 50 kW que nous connaissons aujourd’hui sur la plupart des modèles « grand public ».

Publicité


Le principe semble assez semblable à celui des superchargeurs Tesla, chaque station étant reliée à une unité de puissance totalement séparée des bornes et non directement intégrée comme on le voit sur les bornes 50 kW actuelles. Baptisé Power Cube, l’unité regroupe plusieurs modules de puissance de 31.25 kW.

Première station en juillet

En Amérique du Nord, Chargepoint prévoit d’ouvrir sa première station Express Plus en juillet. En attendant, un autre concurrent, EVGo, a pris une légère avance en déployant il y a peu une première station 350 kW à Baker, en Californie.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la brochure de Chargepoint en suivant ce lien.

Publicité