Résultat de plusieurs mois de concertation, le livre blanc publié par l’ACOZE vise à lever les problématiques liées à la recharge, aujourd’hui considérées comme l’un des principaux freins au développement du véhicule électrique en France.

Simple et efficace ! Voilà à quoi devrait se résumer la recharge d’un véhicule électrique selon l’ACOZE qui alerte quant aux nombreux problèmes rencontrés par ses adhérents. Dénonçant une « une trop grande complexité », l’association appelle à « en finir avec la pagaille, et mettre en place une stratégie claire pour développer la mobilité électrique ».



Manque de bornes rapides, maintenance qui laisse trop souvent à désirer, disparité de l’infrastructure, multiplicité des acteurs, manque d’aménagement… la première partie du livre-blanc de l’ACOZE établie une série de constatations quant à ces problématiques qui pénalisent au quotidien les utilisateurs.

Vers un cadre de référence national

Aussi bien destinée aux collectivités qu’aux opérateurs, la seconde partie du Livre Blanc dresse une série de propositions visant à apporter des réponses concrètes aux problématiques observées. Parmi les mesures phares proposées par l’association : la création d’un cadre de référence national pour mieux coordonner et dimensionner le déploiement des infrastructures en France.

Un projet que l’association propose de financer grâce aux excédents récoltés par malus automobile.

Plus de transparence…

Pour l’association, une impulsion des pouvoirs publics est également nécessaire pour changer les mentalités mais aussi imposer de nouvelles règles aux constructeurs vis-à-vis de la question cruciale de la production des batteries.

Alors qu’Amnesty International alertait il y a peu quant aux conditions d’extraction du Cobalt dans certaines exploitations congolaises, le Livre Blanc de l’ACOZE appelle l’Europe à exiger des constructeurs une meilleure traçabilité des approvisionnements en minerais. Idem quant aux conditions de réutilisation et de recyclage des batteries arrivées en fin de vie.

… et de pédagogie

Pour l’ACOZE, l’éducation fait également partie des leviers essentiels au développement du véhicule électrique. Il s’agit de faire de preuve de pédagogie quant à la question de l’autonomie mais aussi d’assurer des campagnes promotionnelles sur l’ensemble des énergies alternatives à destination du grand public.

Quant aux nouveaux acheteurs, l’ACOZE propose la distribution d’un guide. Remis avec les clés du véhicule, celui-ci permettrait de répondre aux questions générales liées à l’usage d’un véhicule électrique tout en rappelant les bonnes pratiques à mettre en œuvre sur les infrastructures de recharge, tant publiques que privées.

De nombreuses propositions

Le présent article n’est pas exhaustif vis-à-vis des 20 propositions que compte le Livre Blanc diffusé par l’ACOZE. Pour plus d’information, retrouvez l’intégralité des documents en lien ci-dessous :