Voiture électrique branchée

Citroën a commercialisé 200 voitures électriques en une seule journée grâce à une offre très attractive. Ce succès confirme ce que je pense depuis un moment : l’autonomie n’est pas le premier frein à l’achat d’une voiture électrique.

C’est clair qu’à 90€ par mois pour rouler en voiture électrique, c’était presque donné (lire notre article). Toujours est-il qu’en 24h 200 particuliers ont fait le choix de la voiture électrique et bon nombre de personnes n’ont pas pu être servies car l’offre était limitée à 200 véhicules. Citroën nous a confirmé que toutes les voitures avaient trouvé preneur mais n’a pas indiqué si l’offre serait prolongée avec d’autres véhicules.

Publicité


C’est donc un formidable succès qui démontre que si la voiture électrique est moins chère qu’un véhicule thermique, elle devient très attractive. Car il faut être honnête : il n’y a (pour l’instant) que très peu d’avantages à acheter une voiture électrique car elle est plus chère qu’une autre voiture. Parmi les points forts des voitures électriques, on citera le silence de conduite ou le coût à l’usage, mais ce dernier n’arrive pas encore à contrebalancer le coût à l’achat qui constitue un frein pour beaucoup de monde.

Pour que le marché de la voiture électrique démarre réellement, il va falloir continuer à faire des efforts sur les prix : conserver et développer les aides à l’achat existantes, trouver de nouveaux business-models innovants, faire baisser les prix des voitures au niveau constructeurs, limiter le coût lié à l’installation des wallbox, etc.

Tout cela en attendant que le pétrole continue d’augmenter et rende la voiture électrique vraiment plus attractive pour le portefeuille des automobilistes…

À lire également : L’autonomie d’une voiture électrique

Publicité