En 2019, 42.764 voitures particulières électriques ont été vendues en France, avec une progression de 37% par rapport à 2018. Sur notre marché, 25 modèles différents étaient proposés. Comment peuvent évoluer en 2020 les 10 VE les plus vendus l’année dernière ?

Renault Zoé

18.817 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ➡



Depuis 2013, la Renault Zoé est la voiture électrique la plus vendue en France, en progression d’une année sur l’autre, sans discontinuer. En 2020, elle devrait conserver sa place en tête du podium des ventes annuelles. Mais, sans s’attendre à un recul important, l’apparition d’une vraie concurrente proposée par un constructeur français – la Peugeot e-208 -, devrait freiner l’envolée du best-seller branché au Losange.

Usage urbain : *****

Vive, maniable, avec une empreinte au sol modérée et des possibilités de recharge en parfaite adéquation avec les bornes 22 kW AC implantées plus ou moins généreusement dans les villes, la Renault Zoé est une des voitures électriques les plus adaptées à un usage urbain.

Usage route : ****

Avec une autonomie réelle qui se rapproche des 400 kilomètres, pied léger sur l’accélérateur en été, et sa dotation de plus en plus riche en équipements, la nouvelle Renault Zoé est aussi une routière. Nous ne lui donnerons cependant pas la note maximale en raison d’une recharge rapide limitée à 50 kW, déjà dépassée, et qui risque de mobiliser pas loin d’une heure les bornes avec standard Combo CCS.

Tesla Model 3

6.455 exemplaires vendus en 2019
Tesla Model 3
Tendance 2020 : ➡

Réduction à 3.000 euros, et même à 0, selon version, du bonus gouvernemental, et prochain lancement de sa déclinaison en SUV avec la Model Y, la berline électrique de taille moyenne du constructeur américain ne devrait pas connaître de progression fulgurante en 2020. En outre, la France n’est pas un territoire prioritaire pour Tesla qui préfère mettre le paquet sur des pays où le niveau de vie est supérieur et où la mobilité branchée est plus avancée.

Usage urbain : ***

La Tesla Model 3 se conduit facilement en ville et principalement en jouant avec la pédale d’accélérateur. Mais sa largeur dépasse 1,90 m, la rendant difficile à garer dans un bon nombre de parkings municipaux.



Usage route : *****

Avec un excellent comportement routier, une belle puissance d’accélération, une autonomie qui peut dépasser les 500 kilomètres selon la version, et un réseau de superchargeurs fiable pour ravitailler la batterie en énergie, la Model 3 est parfaitement adaptée à des voyages lointains, même en dehors des frontières de l’Hexagone. Elle mérite ici amplement la note maximale.

Nissan Leaf

3.739 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ⬇

Ayant déjà subi une baisse de ses ventes en 2019 par rapport à l’année précédente où elle a été commercialisée en France, la Nissan Leaf va subir de plein fouet la concurrence des modèles coréens dont les livraisons ont été retardées en 2020 pour un grand nombre d’exemplaires. La politique tarifaire du constructeur nippon, entre autre, a déjà été la cause d’un report de sa clientèle sur d’autres modèles de voitures électriques. En outre la longévité des batteries pose question avec un refroidissement qui ne bénéficie pas d’un circuit liquide.

Usage urbain : ****

La Nissan Leaf est une berline compacte globalement polyvalente. Elle se débrouille bien dans nos villes avec un gabarit adapté à nos standards. Son chargeur embarqué 6 kW n’est pas de nature à d’exploiter au mieux les bornes AC 22 kW très majoritaires en zone urbaines. Le système ePedal qui permet avec l’accélérateur seul de prendre de la vitesse ou de ralentir jusqu’à l’arrêt est un véritable plus.

Usage route: ***

Rien à dire sur les qualités de routière de la Nissan Leaf 2. Confort, comportement, espace à bord : tout y est, ou presque. Mais là encore, c’est au niveau de la recharge que ça coince. En plus de la baisse importante de puissance de recharge sur les longs trajets due à l’échauffement des batteries, le maintien du standard CHAdeMO interdit l’usage du réseau rapide Ionity.

BMW i3

2.793 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ⬇

Bien que régulièrement dans le Top 5 des nouvelles immatriculations de voitures électriques en France, la i3 n’a jamais connu des volumes de ventes phénoménaux. Ce n’est d’ailleurs pas le rôle d’une voiture premium au regard de modèles intéressant un plus large public. Si le groupe BMW a annoncé son maintien au catalogue jusqu’en 2024, il table désormais sur un autre modèle : la Mini Cooper SE.

Usage urbain : ****

Des dimensions relativement réduites, une carrosserie en fibres de carbone qui ne craint pas les coups, une pédale d’accélérateur qui permet aussi de ralentir le véhicule jusqu’à l’arrêt, la BMW i3 dispose de précieux atouts pour un usage en ville. Sur option, il est possible de disposer de 11 kW de puissance pour la recharge AC. En revanche ses portes antagonistes imposent d’ouvrir celle à l’avant pour libérer celle de l’arrière et d’enlever la ceinture du passager à côté du conducteur pour qu’une personne accède à la banquette.

Usage route: ***

BMW ne propose plus le prolongateur d’autonomie. Il convient donc de se contenter au mieux d’environ 300 kilomètres d’autonomie WLTP et d’une recharge rapide au plus plafonnée à 50 kW. D’où une immobilisation prolongée devant les bornes dédiées.

Kia e-Niro

1.850 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ⬆

Véritablement poussé par une campagne publicitaire omniprésente sur différents supports médiatiques, le Kia e-Niro, dont les livraisons ont été retardées en 2019, devrait connaître une belle progression en 2020. Il accumule les avantages : spacieux, doté d’une bonne autonomie WLTP supérieure à 450 km avec la batterie de 64 kWh de capacité (existe aussi avec un pack 39,2 kWh), excellent niveau d’équipements, batterie lithium-ion polymère portée à une température optimale de fonctionnement avec un circuit liquide, récupération des calories du moteurs, etc. Sauf finition supérieure ou options, le Kia e-Niro est toujours éligible au bonus gouvernemental de 6.000 euros.

Usage urbain : ***

Bien sûr, rien n’empêche de manœuvrer facilement pour se garer grâce aux radars et à la caméra de recul. Mais dans un parking municipal dont les places ont été délimitées de façon chiche, la largeur de 1,80 mètre imposera d’abandonner des emplacements à de vraies citadines. Un chargeur 22 kW AC serait un vrai plus.

Usage route: ****

Ce qui empêche de mettre la note maximale au Kia e-Niro pour un usage route, ce n’est pas un défaut du véhicule, même si un SUV ne s’arrêtera pas de façon aussi courte en freinage d’urgence qu’une voiture moins lourde et volumineuse. C’est seulement un réseau de recharge rapide pas suffisamment fiable et étoffé en France qui lui vaut de ne recevoir que 4 étoiles. Elle pourra cependant l’exploiter jusqu’à près de 80 kW de puissance.

Smart Fortwo

1.790 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ➡

La Smart Fortwo, qui existe désormais seulement avec un groupe motopropulseur électrique, a toujours fait son petit bonhomme de chemin sans trop taquiner les premières marches du podium des ventes annuelles de voitures particulières électriques. Elle est toujours mieux équipée, offrant des fonctionnalités inédites associées à l’usage d’un smartphone. Ce qui lui permet de rester dans la course, mais d’assez loin. Nous aimerions bien la voir conserver son niveau de nouvelles immatriculations, d’où une prévision qui pourrait se révéler un peu optimiste à la fin de la présente année 2020.

Usage urbain : *****

Outre ses dimensions, c’est la recharge AC 22 kW (option) qui fait de la Smart Fortwo, également disponible en version cabriolet, une parfaite citadine électrique.

Usage route: *

Petite autonomie inférieure à 150 kilomètres, pas de recharge rapide : la puce est presque la moins bien lotie de ce palmarès pour enchaîner les centaines de kilomètres. Mais avec un peu de bonne volonté et le chargeur 22 kW embarqué…

Hyundai Kona électrique

1.513 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ⬆

Le Hyundai Kona électrique reprend la même plateforme et le même choix de batteries que le Kia e-Niro. Ses premiers utilisateurs sont enchantés de ses prestations. Surtout ceux qui roulaient déjà auparavant avec une voiture électrique âgée de plus de 2 ans. La progression de ses ventes en 2020 ne fait que peu de doute.

Usage urbain : ***

Avec 20 centimètres de moins en longueur par rapport au Kia e-Niro, le Hyundai Kona électrique pourra se loger un peu plus facilement sur les places en créneau. Mais la largeur d’environ 1,80 mètre est toujours là.

Usage route: ****

Avec un réseau de recharge rapide fiable en France, le Hyundai Kona électrique décrocherait la note maximale pour un usage route aujourd’hui réservée aux Tesla.

Volkswagen e-Golf

661 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ⬇

Affichée à un prix relativement dissuasif depuis sa sortie, la Volkswagen e-Golf n’a convaincu que peu d’automobilistes français. Elle est aujourd’hui poussée vers la sortie par un sans doute futur best-seller : l’ID.3, du même constructeur, dont les premières livraisons devaient intervenir au cours du second semestre 2020. Sauf si Volkswagen casse vraiment les prix pour écouler des stocks, les ventes de la e-Golf devraient chuter sérieusement cette année.

Usage urbain : ***

Quasiment aussi large que les Kia e-Niro et Hyundai Kona électrique, la Volkswagen e-Golf est une berline compacte plus ou moins polyvalente. Mais ce n’est pas une citadine pour autant.

Usage route: ***

Proposée avec une nouvelle batterie de 35,8 kWh de capacité depuis le printemps 2017, la Volkswagen e-Golf ne dispose que d’une autonomie réelle de 200-250 kilomètres dépassée par les nouveaux standards. Idem pour la recharge rapide limitée à 40 kW de puissance.

Hyundai Ioniq électrique

553 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ➡

Excellente voiture à la consommation en énergie bien contenue, la Hyundai Ioniq électrique souffre surtout d’une carrosserie qui ne fait plus vraiment recette en France à l’ère des SUV et des berlines compactes. Dommage, car ce véhicule plein de qualités est effacé devant les nouveaux modèles qui vont développer leur présence sur le marché branché. Portée à 38,3 kWh, la nouvelle capacité énergétique de la batterie pourra-t-elle empêcher une chute des ventes en 2020 ? Sans nous attendre à un puissant rebond, nous misons sur ce scénario du fait d’un volume déjà peu élevé des nouvelles immatriculations en 2019.

Usage urbain : ***

Avec des dimensions de berline et une charge AC limitée à 7 kW environ, la Hyundai Ioniq électrique est plus ou moins à l’aise pour une utilisation dans les zones urbaines. Ce qui n’en fait pas une citadine pour autant.

Usage route: ***

Avec le nouveau pack, l’autonomie réelle de la Hyundai Ioniq électrique passe autour des 250 kilomètres réels. Mais la recharge rapide retombe aux environs des 50 kW de puissance. Des chiffres dépassés en 2020, mais qui peuvent suffire à de nombreux automobilistes.

Citroën C-Zero

543 exemplaires vendus en 2019

Tendance 2020 : ⬇

Après une dizaine d’années de présence sur le marché français des voitures particulières électriques, la Citroën C-Zero devrait être poussée vers la sortie par un trio de citadines branchées qui offrent de bien meilleures prestations pour un prix équivalent. Il s’agit de la nouvelle Volkswagen e-Up! et de ses clones moins chers Seat Mii Electric et Skoda Citigo e iV. Equipant de plus en plus de professionnels pour des déplacements urbains, la C-Zero pourrait cependant connaître encore une année de répit au cas ou Citroën casserait à nouveau les prix.

Usage urbain : ****

Avec des dimensions réduites mais 4 vraies places, une grande maniabilité et un bon volume pour embarquer des marchandises une fois le dossier de la banquette repliée, la Citroën C-Zero est une championne en ville. En 2020, elle ne peut cependant plus bénéficier de la note maximale pour un usage urbain du fait d’une recharge AC à la puissance limitée à celle d’une prise 16 A. Dommage !

Usage route: *

La présence de la recharge rapide pourrait justifier que la Citroën C-Zero obtienne une meilleure note que la Smart Fortwo pour un usage route. Mais sa sensibilité au vent latéral et son autonomie d’à peine plus de 100 kilomètres dans ces conditions en font une voiture vraiment dépassée sur ce terrain. A moins d’aimer très fort l’aventure et de considérer comme un road-trip un trajet Bretagne-Alsace !