Attendu en septembre 2018, l’utilitaire électrique de Volkswagen vient d’entamer ses premiers tests en Europe.

Livreurs, fournisseurs d’énergies, artisans ou commerçants… avec des profils utilisateurs très variés, les premiers tests du e-Crafter sont répartis entre quatre pays européens – Allemagne, Angleterre, Pays-Bas et Suède – et doivent permettre au constructeur de valider les derniers détails techniques avant le lancement du véhicule.



Conçu pour les livraisons du dernier kilomètre, le Volkswagen e-Crafter est animé par un moteur électrique de 100 kW et alimenté par une batterie de 35.8 kWh, soit moins que les 40 kWh embarqués à bord du premier concept présenté l’an dernier à Hanovre.  Installée dans le soubassement, cette batterie ne vient pas empiéter l’espace de chargement avec un volume allant jusqu’à 10.7 m3 et une charge utile variant de 1 à 1.75 tonne selon la version.

Ciblant l’urbain, le Volkswagen e-Crafter est limité à 90 km/h pour préserver sa batterie et annonce une autonomie allant jusqu’à 160 km. Pour les premiers tests clients, qui devraient durer jusqu’à la mi-2018, les parcours oscillent entre 70 et 100 km par jour. Une distance qui constitue la plage d’utilisation « idéale » du modèle.

Côté recharge, le connecteur Combo est intégré de série et autorise une charge à 80 % en 45 minutes. Il est complété par un chargeur embarqué AC en 7.2 kW pour une recharge en 5h20 via une wallbox adaptée.

Appelé à concurrencer les futurs Mercedes Sprinter et Renault Master électriques, le Volkswagen e-Crafter devrait débuter sa carrière commerciale en septembre 2018. Pour l’heure, ses tarifs ne sont pas connus.