Les ingénieurs de Porsche ont étudié les possibilités d’un huit cylindres alimenté à l’hydrogène. Et ils semblent plutôt satisfaits des premiers résultats.

Porsche n’est pas réfractaire à l’électrique, mais se place en défenseur du moteur à combustion. Chez Porsche, on croit notamment aux carburants de synthèse. Et ce n’est pas tout. La firme allemande travaille sur une autre piste : le moteur à combustion fonctionnant à l’hydrogène. Une solution que Toyota explore aussi, en ayant déjà construit des prototypes roulants, dont une Yaris.

Chez Porsche, l’étude est encore au stade du virtuel. La conception et les essais ont été réalisés uniquement avec des simulations sur ordinateur, une solution forcément plus économique ! La base de travail retenue a été un huit cylindres 4,4 litres biturbo, adapté donc pour remplacer le sans-plomb par de l’hydrogène.

Le changement principal concerne les turbos. Avec l’hydrogène, la température de combustion est plus basse, l’énergie à l’échappement en diminution, les turbos tournent donc moins bien. Pour assurer une puissance similaire, Porsche a notamment étudié des turbocompresseurs à assistance électrique, afin d’obtenir le bon niveau de suralimentation.

À lire aussi Calendrier des nouveautés : toutes les futures Porsche électriques

Les ingénieurs ont obtenu une puissance de près de 600 ch. La simulation d’un tour sur le circuit allemand du Nürburgring avec un véhicule pesant 2,65 tonnes, soit l’équivalent d’un Cayenne, a été concluante (chrono de 8 minutes 20 secondes, un temps jugé bon).

Si le turbo est ici plus cher, l’hydrogène permet de faire des économies sur les systèmes antipollution, par exemple le filtre à particules, ce qui équilibre les coûts. Ce moteur serait en mesure de répondre à des normes pollution bien plus sévères. Mais pour l’instant, Porsche reste au stade du virtuel.