Se préparant à affronter la concurrence sur le segment des citadines hybrides, Toyota revoit en profondeur son modèle star. Plus puissante, plus économe et construite sur une plateforme inédite, la nouvelle Toyota Yaris hybride compte bien rester la reine de sa catégorie. Elle entamera sa commercialisation à compter de mi-2020.  

Un design plus en rondeur

Les 4 générations de la Toyota Yaris

Reprenant la configuration bi-ton de l’ancien modèle, la nouvelle Yaris arbore un design plus en rondeur et hérite en partie des éléments esthétiques étrennés sur d’autres modèles de la gamme. Marquée par une grande calandre sur laquelle trône le logo du constructeur, la face avant se caractérise par un capot rallongé pour un rendu plus dynamique. Les optiques semblent directement inspirées du Toyota C-HR, s’étendant jusqu’aux roues à l’avant et prenant une forme en boomerang à l’arrière.

A noter que les marquages spécifiques à la version hybride sont identiques à la version précédente. Caractéristique des modèles hybrides de la marque, le logo bleuté est complété par trois marques « hybrid ». Les deux premières sont situées de chaque côté des ailes avant tandis que la dernière prend place au niveau du coffre, à l’arrière droit.

Du côté des dimensions, le constructeur va à l’inverse de la tendance. Alors que la plupart des nouveaux modèles ont tendance à prendre de la longueur, la nouvelle Yaris affiche 5 mm de moins que sa devancière, soit une longueur hors tout de 3,945 m. Elle prend toutefois 5 centimètres en largeur. La hauteur est également abaissée de 4 cm sans pour autant diminuer la garde au toit, la perte étant compensée par la baisse du niveau des assises rendue possible par la nouvelle plateforme.

Au niveau du coffre, pas de données chiffrées mais un espace qui semble identique voire supérieur au modèle actuel.

Dimensions extérieures (mm)Yaris IIIYaris IVDifférence
Longueur hors tout3 9453 940-5
Largeur hors tout1 6951 74550
Hauteur hors tout1 5101 470-40
Empattement2 5102 56050
Voies1 4721 52957

A l’intérieur, la nouvelle Yaris hybride cherche à monter en qualité perçue avec un nouveau poste de conduite construit autour de trois sources d’affichage. Constituée d’un affichage multifonction encadré par deux cadrans numériques, l’instrumentation est complétée par un écran tactile. Installé au centre de la planche de bord, en position beaucoup plus haute que la génération précédente, celui-ci s’agrandit et s’étend de 7 à 8 pouces selon le niveau de finitions choisi.

Aidant le conducteur à rester concentré sur la route, un dispositif d’affichage tête haute complète le tout. Projeté sur le pare-brise, celui-ci affiche des informations aussi variées que les alertes liées à la conduite, les instructions de navigation ou les limitations grâce au dispositif de lecture des panneaux de signalisation.

Une plateforme inédite

La nouvelle Yaris marque également l’élargissement de l’architecture TNGA, au centre de l’ensemble des nouveaux modèles du groupe. Venant compléter la GA-C inaugurée sur Prius, Corolla et C-HR et la GA-K, dédiée aux nouvelles versions de la Camry et du RAV4, la GA-B est introduite pour la première fois sur cette quatrième génération de la Yaris.

Spécifiquement conçue pour les véhicules citadins, la GA-B bénéficie d’une rigidité accrue et d’une assise beaucoup plus basse (6 cm de moins par rapport à la Yaris 3). En termes de sensations, le constructeur promet une conduite à la fois plus plaisante et plus dynamique. Plus bas, le centre de gravité diminue d’environ 15 mm afin d’améliorer les caractéristiques d’inertie du modèle.

Puissance en hausse, consommation en baisse

Intégrée sur la troisième génération du modèle et commercialisée en Europe depuis 2012, la technologie hybride constitue un élément central de cette nouvelle mouture. Selon le constructeur, elle devrait représenter 80 % du mix de ventes du modèle à l’échelle européenne, soit 20 points de mieux que le modèle actuel.

Toyota a particulièrement soigné les évolutions apportées sur son bloc essence-électrique. Côté thermique, on retrouve un nouveau moteur 1,5 l essence. Directement dérivé du 2.0 l inauguré sur la nouvelle Corolla, celui-ci développe jusqu’à 120 Nm de couple et 91 chevaux de puissance (67 kW), soit 16 chevaux de plus que la version précédente. Le moteur électrique gagne également en puissance. Développant jusqu’à 80 chevaux (59 kW), il affiche 19 chevaux de plus que la génération actuelle. De quoi augmenter la vitesse de pointe en mode 100 % électrique. Selon la marque, celle-ci dépasse désormais les 120 km/h.

Si la puissance cumulée des deux motorisations n’est pas officiellement communiquée, le constructeur annonce une augmentation de l’ordre de 15 %. L’actuelle Yaris hybride développant jusqu’à 100 chevaux, on peut donc tabler sur quelque chose de l’ordre de 115 chevaux pour la nouvelle version.

 Yaris hybride 3Yaris hybride 4
Moteur thermique75 ch – 55 kW91 ch – 67 kW
Moteur électrique61 ch – 44 kW80 ch – 59 kW
Puissance cumulée100 ch+ 15 % (115 ch environ)

Autre évolution, celle de la batterie. Toujours intégrée sous les sièges arrière pour ne pas empiéter sur l’habitabilité du coffre, celle-ci passe d’une technologie Ni-Mh a du lithium-ion. Selon les ingénieurs nippons rencontrés sur place, cette transition s’explique surtout par la montée en puissance du nouveau moteur. 27 % plus léger que son prédécesseur, ce nouveau pack batteries est ainsi en mesure de délivrer plus de puissance. En revanche, sa capacité énergétique reste identique à celle du modèle précédent.

Sur la partie consommation, Toyota ne communique pas non plus de chiffres officiels mais promet une diminution de l’ordre de 20 % par rapport au modèle actuel, homologué à 4,8 l en cycle WLTP.

De nombreux équipements supplémentaires

Annoncée comme la « citadine la plus sûre au monde » par le constructeur, la petite nippone hérite d’une partie des équipements proposés sur les modèles de segment supérieur. De série, on retrouve notamment le régulateur adaptatif et l’assistant de trajectoire.

En matière de sécurité des occupants, Toyota vise l’excellence et intègre à son modèle un airbag central inédit. S’activant en cas de choc latéral, celui-ci serait une première sur le segment.

Les équipements de confort ne sont pas oubliés. Outre un nouveau dispositif de charge sans fil pour les appareils mobiles, la citadine reçoit également un système audio JBL.

A compter de mi-2020

Au risque de cannibaliser les ventes du modèle actuel, Toyota a choisi de présenter très en amont la nouvelle génération de sa citadine star qui n’arrivera en concessions que mi-2020.

Sur le segment des citadines hybrides, la marque ne sera bientôt plus seule puisqu’elle livrera bataille avec deux opposantes de taille : la Honda Jazz et la Renault Clio hybrides. Toutes deux sont aussi attendues pour 2020. La marque nippone pourra toutefois compter sur deux gros arguments pour faire la différence : son savoir-faire dans le domaine de l’hybride, technologie qu’elle maîtrise depuis plus de 20 ans, et l’appellation « made in France » de sa petite Yaris, assemblée à Valenciennes (Nord).

Nouvelle Yaris hybride : notre vidéo

Nouvelle Yaris hybride : galerie photos