Catégories : Voiture électrique

Nissan Ariya : le crossover électrique se révèle à Tokyo

Rapprochant un peu plus Nissan de son futur SUV électrique, le concept Ariya a été officiellement révélé au salon de l’automobile de Tokyo.

Rapprochant un peu plus Nissan de son futur SUV électrique, le concept Ariya a été officiellement révélé au salon de l’automobile de Tokyo.

A la fois pionnier de l’électrique du crossover, Nissan ne pouvait pas rater l’occasion d’associer les deux. Après nous avoir offert un premier aperçu en 2017 avec le concept IMq, la marque revient à Tokyo avec une nouvelle mouture beaucoup plus proche du futur SUV électrique qu’il compte commercialiser.

Baptisé Ariya, le nouveau concept présenté par la marque ne part pas d’une feuille blanche et hérite d’une grande partie des éléments esthétiques introduits sur le concept IMx. Si certains artifices du concept initial comme les rétro-caméras et les jantes surdimensionnées ont été abandonnées au profit d’équipements et de lignes beaucoup plus proches d’un modèle de série, l’héritage entre les deux modèles est évident.

A l’avant, le Nissan Ariya reprend la calandre en « V » typique des modèles de la marque dans une déclinaison illuminée dans laquelle s’intègrent les clignotants. Les optiques à LED fines sont également issues du concept d’origine. Des optiques étroites que l’on retrouve également à l’arrière, reliées par une large bande lumineuse horizontale dans laquelle est intégrée le nom de la marque.

Entre le Qashqai et le X-Trail

Avec 4,60 m de longueur, le véhicule présenté par Nissan à Tokyo se place à mi-chemin entre le Qashqai et le X-Trail au sein de la gamme du constructeur nippon. Sur le segment du tout électrique, il est également plus grand que ses deux concurrents coréens, le Hyundai Kona (4,16 m) et le e-Niro (4,36 m).

Longueur 4600 mm
Largeur (hors rétroviseurs) 1920 mm
Hauteur 1630 mm

Intérieur : une configuration minimaliste

A l’intérieur, les changements sont beaucoup plus importants. L’Ariya se rapproche radicalement du modèle de série tout en gardant la philosophie minimaliste et épurée introduite par le concept IMx. Caractérisé par son plancher bas, le SUV électrique de Nissan ne s’encombre pas de la multitude de boutons que l’on retrouve dans la plupart des véhicules classiques. En lieu et place : un tableau de bord à l’apparence minimaliste commandé par des commandes tactiles réparties le long de la planche de bord. Lorsque le véhicule est à l’arrêt, celles-ci disparaissent de la surface.

Au final, les seules commandes « physiques » à bord se résument à deux boutons : celui pour démarrer le véhicule et celui permettant de contrôler la mise en route de l’écran tactile. Offrant 12,3 pouces de diagonale, celui-ci semble ne faire qu’un avec l’instrumentation numérique.

Nouvelle technologie ProPilot 2.0

Pour Nissan, la présentation du concept Ariya est aussi l’occasion d’introduire une série de fonctionnalités inédites.

Alors que la nouvelle Leaf avait marqué le lancement du dispositif ProPILOT, l’Ariya pourrait être le premier modèle de la marque nippone à introduire la version 2.0 du système. Plus évoluée, celle-ci permettra une conduite sur autoroute sans intervention du conducteur. En intégrant sa destination dans le système de navigation, le système pourra assister l’utilisateur sur un grand nombre d’opérations : dépassements, prise de déviations, sorties de bretelles d’autoroute etc…

Un dispositif d’aide à la conduite complété par un Smart Route Planner qui calcule de façon automatique les différents arrêts recharge à effectuer en cours de route en fonction du parcours et de la capacité batterie restante.

Des caractéristiques et des performances à préciser

Si l’on pensait pouvoir découvrir la fiche technique complète du modèle lors de sa présentation à Tokyo, Nissan nous invite à patienter. Seules indications officielles : le recourt à une transmission intégrale avec deux moteurs répartis entre les trains avant et arrière et la présence d’un connecteur CHAdeMO pour la charge rapide. La plateforme utilisée est par ailleurs inédite. Si le communiqué du constructeur ne le précise pas, il serait logique qu’il s’agisse de la CMF-EV, la plateforme commune qui sera progressivement introduite sur l’ensemble des marques de l’Alliance.

Le Nissan Ariya est équipé de deux trappes de charge. A l’avant gauche, la première intègre un standard CHAdeMO tandis que la seconde, à droite, propose une prise classique

En termes d’autonomie, pas d’indications non plus. Mais vu le gabarit de ce Nissan Ariya, qui impose un usage plutôt polyvalent, on l’imagine mal aller en dessous des 400 km en cycle WLTP. A l’époque du concept IMx, la marque annonçait 600 km d’autonomie. Une information qui n’a pas été reconfirmée sur le nouveau concept.

Commercialisation à venir

Autre information à préciser : celle de la commercialisation du modèle. S’il ne fait aucun doute que ce Nissan Ariya arrivera sur le marché, la marque ne donne toujours pas plus de détails quant à sa date de lancement. A l’instar de la Leaf, on sait toutefois qu’il s’agit d’un modèle appelé à être commercialisé à l’échelle globale et dont la production pourrait avoir lieu à différents endroits du monde.

En attendant d’en savoir plus, notons que l’offensive électrique de Nissan ne s’arrêtera pas au seul segment du SUV. A Tokyo, le constructeur présentait également en première mondiale un second concept, le Nissan IMk, préfigurant l’arrivée d’une micro-citadine électrique au sein de sa gamme.

3.9 / 5 ( 20 votes )
Michaël TORREGROSSA

Passionné de technologies et d’innovations, Michaël s'intéresse aux véhicules électriques et hybrides depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il élargit son spectre à l’ensemble des énergies alternatives (GNV, GPL, hydrogène, éthanol etc…) et à tous les enjeux liés à la mobilité.

Lire les commentaires

  • Résumons ... https://ev-sales.blogspot.com/search/label/Europe
    En Europe 321 000 VE+Phev vendu à 2019-08
    Seulement 21 000 Leaf2, soit moins de 8% du marché en Chademo.

    Si j'étais installateur de borne, bien évidement que jamais je n’installerais de nouvelles bornes en Chademo !

    ps: j'exagère car il me semble que le Outlander phev est aussi e Chademo, mais eux il sont pas concerné car sur autoroute il utilise le moteur thermique. Et de toute façon cela ne change pas grand chose dans les parts de marché.

    nota: je pense que Nissan le sait très bien, et qu'il font juste durer le suspense pour continuer à vendre le seul modèle qu'il peuvent aujourd'hui la leaf2 en Chademo ... jusque son abandon.

    • Je confirme mon Outlander a aussi chademo mais je ne l'utilise jamais et ma batterie s'en porte très bien au bout de 5 ans, je ne charge qu'à la prise maison sous 10 ampères, pour la longue distance c'est a l'essence… pas 20 minutes à perdre derrière une borne tous les 50 Km.

    • il faut aussi compter :
      - E-NV 200
      - Kia Soul
      - Triplette Imiev, Ion, C-zero
      ... enfin toutes les voitures de conception asiatique

  • "un Smart Route Planner qui calcule de façon automatique les différents arrêts recharge à effectuer en cours de route"
    Dans certain pays ça peut être super mais en France nettement moins...
    Parce que j'espère que ce planificateur prendra en compte les bornes Izivia HS ;)
    Si en plus ce VE arrive en France en Chademo, faudra aussi que ce planificateur fasse abstraction des bornes Ionity et prennent bien en compte la quasi indisponibilité constante sur le "réseau" que Nissan a déployé chez Ikea/Auchan.

  • Il est quand même bien réussi à première vue.
    Si l’autonomie dépasse les 500 km et que le prix est correct, elle va faire un carton.

  • la hauteur j'aime bien, marre de se plier en 4 pour monter dans son auto, la génération de + 1,80 m de plus en plus nombreuse en sera satisfaite

    • Hauteur accrue >> Surface frontale accrue >> Aérodynamique dégradée et centre de gravité rehaussé >> Consommation accrue et comportement dynamique dégradé
      C'est mécanique, c'est automatique, comme les antibiotiques !

      • Albert, On s'en moque de la consommation puisque c'est électrique ?
        C'est un SUV, alors comme dit "sined17" "la génération de + 1,80 m en sera satisfaite"... bon la génération à venir un peu moins .... parceque c'est encore une grosse m---- de SUV ++++
        Mais bon, les SUV c'est important pour l'image de soi; une zoe franchement c'est un truc d'ouvrier, et puis moi avec mes 1,86 oulala c'est hyper dur de rentrer dans la zoe, une vraie torture alors qu'avec un SUV ouf je me sent tout de suite plus à l'aise; plus obligé de se "casser en 4" .... quelle misère

    • Plus je consulte le site plus j'ai l'impression qu'il faudrait le renommer "SUV pas trop sale" :-)

    • Trop lourd… design et poids
      Guiot Paul vous avez des info, qu'on a pas à ce sujet?

    • Oui mais comme cela permet de faire plus de marges qu'une citadine/berline à plateforme identique, ils mettent en avant ce type de véhicule alors que je pense qu'une majorité de gens ne veulent simplement qu'une 4L électrique modernisé style Renaut K-ze avec le confort minimum standard : clim, chauffage, vitre électrique et autoradio correct pour la vie de tous les jours.
      De toute façon, quand le mur de taxe co2 leur arrivera en pleine face, ils n'auront d'autre choix que de produire du VE abordable (coucou la twingo électrique) afin que les gens puissent en acheter sans crédit.

    • Eh oui, mais dès que l'on ose critiquer ces monstres, on se prend une volée de -, alors que ces gros machins sont très énergivores. Car il ne suffit pas d'électrifier à tout va, il faut aussi faire en sorte de diminuer nos dépenses énergétiques. Ce n'est pas avec ces trucs que l'on va y arriver.

      • lelclar
        "très énergivores"
        Même si je suis d'accord sur le fond, il faut arrêter avec le plus gros, plus puissant, plus cher. Il ne faut pas exagérer, pour avancer une Tesla model X consomme moins d’énergie du puis a la roue qu'une citadine essence, et ça peut être, comme en france de l’énergie, largement décarboné.
        Et il faut aussi penser aux familles.

        • arretez, je vais finir par croire qu'une modèle X est un engin écolo. en se bougeant un peu le derrière, une zoe fait le meme job et les 60 k€ de delta peuvent etre investi dans d'autres actions de la transition; quelle hypocrisie puante avec vos tesla; le bla bla du décarboné, puit à la roue etc. à bon dos. La transition c'est des VE léger, les plus sobres possibles (à défaut de modes de déplacements encore plus sobre) et non des bolides de 100 k€ qui mobilisent des ressources qui pourraient etres mises ailleurs pour la transition. Acheter ces engins c'est juste flatter son égo et satisfaire son petit plaisir personnel immédiat tout en faisant croire qu'on agit ainsi pour l'écologie, le comble de l'hypocrisie.

        • Aucun constructeur n'a envie d'y penser, sinon on aurait deja une floppee de breaks electrifies. Mais la mode est au SUV, et les constructeurs ont cree et entretiennent cette mode tres lucrative (marge plus elevee)

  • Sur l'affichage derrière les véhicules, on lit "concept".
    Ça veut tout dire niveau commercialisation...2 ans, 3 ans... plus ?

Partager
Publié par
Michaël TORREGROSSA

Articles récents

Nouvelle Skoda Octavia : la berline tchèque passe à l’hybride

Révélée ce lundi 11 novembre, la nouvelle et quatrième génération de la berline de Skoda se décline pour la première…

11 novembre 2019

L’aventure électrique de Tesla en 10 dates-clés

Passée de rien à curiosité puis à constructeur mondial en seulement 10 ans, Tesla est un cas unique dans l’univers…

11 novembre 2019

Concepts électriques : Les constructeurs sont-ils à côté de la plaque ?

Surpuissance, absence de données sur l’efficience, progrès sur les accumulateurs (batteries et supercondensateurs) oubliés, technologies improbables, équipements aberrants, dimensions excessives,…

10 novembre 2019

Volkswagen ID.3 1ST : les prix et équipements de la compacte électrique se précisent

Par le biais d’une communication adressée à sa clientèle allemande, Volkswagen en dit un peu plus sur les prix et…

9 novembre 2019

Ancien formateur en mécanique, il roule en Nissan Leaf 2

Installé dans les Côtes-d’Armor, Thierry Andrieux est aussi pompier volontaire. Mécanicien de formation, il a vite compris tout l’intérêt de…

9 novembre 2019

Voitures électriques et hybrides : les immatriculations d’octobre en détails

Grâce aux chiffres communiqués par l’AVERE France, Automobile-Propre revient sur les chiffres d’immatriculations de voitures électriques et hybrides rechargeables réalisées…

8 novembre 2019

Ce site utilise les cookies.