Catégories : Voiture électrique

Mazda e-TPV : un CX-30 électrique à prolongateur d’autonomie

Basé sur le CX-30, le Mazda e-TPV allie une petite batterie à un moteur rotatif faisant office de prolongateur d’autonomie. Un prototype annonciateur d’un futur modèle de série que révèlera la marque le mois prochain à Tokyo.

Basé sur le CX-30, le Mazda e-TPV allie une petite batterie à un moteur rotatif faisant office de prolongateur d’autonomie. Un prototype annonciateur d’un futur modèle de série que révélera la marque le mois prochain à Tokyo.

Longtemps hésitant sur la technologie du tout électrique, Mazda se jette officiellement à l’eau et révèle le fruit de ses travaux à travers le « Electric Test Prototype » Vehicle (e-TPV), un prototype à la configuration originale.

A contre-courant

Alors que l’électrique tend à se résumer à une course à la puissance et à l’autonomie, Mazda semble voguer à contre-courant avec une philosophie finalement assez proche de celle de la petite Honda e. Totalisant 35,5 kWh de capacité énergétique, la batterie se contente de 200 kilomètres d’autonomie, soit deux fois moins que celle proposée par Hyundai et Kia sur le e-Niro et le-Soul.

Côté motorisation, la marque nippone fait aussi dans la sobriété. Limité à 105 kW de puissance (140 chevaux) et 265 Nm de couple, le moteur électrique de Mazda peut être associé au moteur à piston rotatif  Wankel qui a largement contribué notoriété de la marque. Optionnel, celui-ci reprend le même principe que celle de l’ancienne BMW i3. Limité à environ 600cc de cylindré, il ne vient pas animer les roues et agit comme un prolongateur d’autonomie fonctionnant à régime constant.

Si le constructeur n’indique pas l’autonomie offerte par le prolongateur, la configuration se révèle intéressante puisqu’elle permet au véhicule de garder sa polyvalence malgré sa « petite » batterie.

Le mois prochain à Tokyo

Pour Mazda, le prototype e-TPV est un premier pas vers l’électrique dont la technologie préfigure la configuration d’un futur modèle de série. Attendu le mois prochain au salon de l’automobile de Tokyo, celui-ci devrait entamer sa production en 2020. Il devrait être rapidement complété par une gamme hybride rechargeable dont la commercialisation est attendue en 2021 ou 2022.

=

3.9
53
Michaël TORREGROSSA

Passionné de technologies et d’innovations, Michaël s'intéresse aux véhicules électriques et hybrides depuis de nombreuses années. Aujourd’hui, il élargit son spectre à l’ensemble des énergies alternatives (GNV, GPL, hydrogène, éthanol etc…) et à tous les enjeux liés à la mobilité.

Lire les commentaires

  • ATTENTION !!! Ce n'est pas un "Moteur rotatif Wankel" mais un "Moteur A PISTON rotatif Wankel". Merci de corriger cette imprécision.

  • Un VE avec prolongateur de 1300 kg + 35 kWh de batterie émet env 1300x4 + 35x150 = 10,4 tonnes de CO2 pour sa production
    Un VE tout élec de 1200 kg + 65 kWh de batteries émet env 1200x4 + 65x150 = 14,5 tonnes de CO2 pour sa production

    Si le moteur essence tourne peu (moins de 10 % des km), le VE tout élec garde un bilan CO2 moins bon que le VE + Rex même après 200 000 km.

    CQFD

    Reste à voir le prix de l'engin avant de crier victoire

  • C'est assez proche du concept de la i3.
    Sur une i3 33 kWh (27 utiles) + Rex après 30 000 km, j'ai roulé :
    1 % des km avec le Rex (essence)
    5 % des km en élec rechargée sur autoroute (Corridoor - Ionity)
    94% des km rechargés domicile - entreprise
    Conso essence sur 30 000 km : 0,1 l / 100 km
    Autonomie élec +/- 220 km

  • Perso en utilisation pro je suis preneur. possesseur d'une Ampera si on avait 25 kw/h de batterie cela aurait été parfait. l'inconvénient de la volt/Ampera, un peu juste en batterie.... l'inconvénient de la I3 trop juste en moteur (35 cv et 9l d'essence) si il mettent 200km et 300 km lm en thermique ce serait idéal. on a nos 500-600 km d'autonomie avec une batterie pas trop lourde à trimballer au qotidien mais qui couvre 90% des besoins quotidiens et un moteur qui tourne a régime constant qui permet de rouler correctement sans trop consommer au cas ou... là on aurait vraiment 2 voitures

    • Il suffit de constater l'évolution des batteries depuis une dizaine d'année pour voir que c'est de toutes les façons la tendance, et dire que l'on attend le summum en la matière c'est se condamner à l'immobilisme absolu.
      Le premier qualificatif de "vrai" sous entend soit que les batteries actuelles sont fausses, soit que la "vraie" sera celle qui a atteint le summum de chacun des deux autres critères, qui ne pèse absolument rien (0,000000 grammes), et qui sera gratuite. Comme on peut déjà sans grand risque pronostiquer que cela n'existera jamais il ne reste qu'à conclure que nous utilisons aujourd'hui de "fausses batteries"
      :- )

      Si l'attelage de l'article représente pour vous la solution en attendant ces "vraies" batterie, il y a une grande incohétence à vos propos puisque ce dispositif utilise une fausse batterie. Peut-être est-il bon que vous sachiez que ce dispositif de prolongateur d'autonomie est loin d'être nouveau, et qu'il a été rapidement abandonné face à d'autres solutions plus efficaces, et que le moteur Wankel, retenu pour permettre d'assurer cette prolongation, est bien plus ancien encore et n'a réussi à l'époque, malgrè de louables effeorts, qu'à prouver son inéfficacité.
      Que peut-on attendre de l'association de deux dispositifs tous deux en échec dans leurs tentatives de conquête du monde de la mobilité ?

      Maintenant, bien qu'incroyant, j'admets l'infime probabilité, que je luis accorde, d'un miracle.

      • Le dispositif fonctionnera parce que le moteur Wankel fonctionnera à régime constant: impossible de le détruire en tapant dedans à froid et en arrêtant le tout à la sauvage comme tout bon propriétaire de RX-8. Le moteur Wankel a montré sa fiabilité par une victoire aux 24 heures du Mans en 1991, pour rappel. Le principe de prolongation d'autonomie a également prouvé son efficacité en permettant d'éviter l'angoisse de la panne sèche sur longues distances tout en évitant un poids de batteries (et un coût proportionnel - y compris écologique) trop important, et en conservant le rendement énergétique très bon des moteurs électriques. Ajoutons la méticulosité de Mazda, marque attachée à commercialiser des véhicules aboutis d'un point de vue technique, et tout est réuni pour produire un très bon modèle. Peu vendu sans doute, mais excellent j'en suis convaincu.

  • J'ai possédé une mazda rx7, le wankel est un choix très adapté pour un prolongateur thermique je m'explique.
    Contrairement à un moteur 4 temps, le nombre de pièces en mouvement est très réduit.
    Ensuite il a une compacité incomparable à rapport de cylindrée équivalente.
    Aussi, il est hyper équilibré, dépourvu de vibrations, un fait un léger sifflement de turbine à régime égale comme à pleine charge également.
    Le problème du wankel est sa consommation d'huile qui a en grande partie été solutionné par mazda qui est LE spécialiste du moteur rotatif par excellence, et sa réputation de fiabilité est fortement à modérer avec le fait qu'il était monté sur de sacrées sportives utilisées à très haut régimes qui use prématurément cette mécanique.
    Nul mais alors nul doute qu'il sera très très apprécié en prolongateur d'autonomie par sa discrétion. Vous verrez, j'ai confiance en mazda pour avoir possédé leur gamme, on peut avoir confiance.

  • C'est pas toujours une qualité de ne pas vouloir faire comme tout le monde "par esprit de contradiction". Même si, globalement, je trouve que c'est une qualité.
    Là, on a l'impression que Mazda découvre son retard et veut le combler en "faisant croire" qu'il a trouvé une voie nouvelle... :-/
    Pourtant, j'ai adoré cette marque avec mes 3 MX5 !!

    • Pourtant c'est bel et bien une voie nouvelle un moteur rotatif utilisé en prolongateur d'autonomie.

  • Moteur Wankel, le pire des moteurs à combustion au niveau rendement. Est-ce le bon choix pour un prolongateur d'autonomie sur un véhicule qui devrait être le plus efficient possible ?

Partager
Publié par
Michaël TORREGROSSA
Etiquettes : Mazda

Articles récents

300 à 600 km d’autonomie pour les futures voitures électriques Toyota

A l’approche du Tokyo Motor Show 2019 qui ouvrira ses portes dans 3 jours (24 octobre), jusqu’au 4 novembre prochain,…

21 octobre 2019 16:03

Comparatif : 4 SUV hybrides à moins de 30.000 euros

Quel SUV hybride acheter pour moins de 30.000 euros ? Pour vous aider à y voir plus clair et à…

21 octobre 2019 10:43

Voiture électrique : un bonus réduit en 2020 ?

Relativement épargné depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, le bonus accordé aux voitures électriques pourrait être revu à la…

20 octobre 2019 11:40

Peugeot e-208 vs e-2008 : duel citadine-SUV électrique

La seconde génération de la citadine Peugeot 208 s’est convertie à l’électrique, tout comme son dérivé SUV 2008. Automobile-Propre vous…

19 octobre 2019 06:51

Une Renault Twingo électrique en 2020

La Twingo sera électrique dès l'année prochaine selon les déclarations d'un cadre de Renault au média britannique Autocar.

18 octobre 2019 17:54

Ford Kuga hybride rechargeable : prix et équipements en détails

Décliné en cinq niveaux de finitions, le Ford Kuga hybride rechargeable débute à partir de 38.600 €.

18 octobre 2019 09:30

Ce site utilise les cookies.