Afin de soutenir le développement de la mobilité électrique, l’Assemblée nationale vient de voter la mise en place de bornes de recharge dans tous les parkings publics.

Si près de 80 % de conducteurs de voitures électriques rechargent à domicile, le développement de la technologie est principalement conditionné par la disponibilité des bornes de recharge publiques. Pour favoriser le développement de la mobilité propre, l’Assemblée nationale a validé l’installation de points de recharge dans les parkings publics.



C’est Jean-Baptiste Djebbari, le ministre chargé des transports, qui a annoncé la nouvelle sur son compte Twitter. D’après l’homme politique, l’Assemblée nationale a ainsi voté la mise en place de bornes de recharge dans tous les parkings publics du territoire.

Un point de recharge par tranche de 20 places disponibles

Dans le détail, l’Assemblée a adopté un amendement proposé par le député LREM Jean-Marc Zulesi. Le texte stipule ainsi que « les parcs de stationnement gérés en délégation de service public ou via un marché public de plus de vingt emplacements disposent, au renouvellement de la délégation ou du marché, d’au moins un point de recharge pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables situé sur un emplacement dont le dimensionnement permet l’accès aux personnes à mobilité réduite ».

Les parcs de stationnement seront par ailleurs obligés d’installer un point de recharge par tranche de 20 emplacements, « sauf si des travaux importants d’adaptation du réseau électrique ou de sécurité incendie sont nécessaires pour remplir cette obligation ». Cette loi laisse le champ libre aux collectivités de répartir les points de recharge dans les différents parkings publics de leur territoire selon les besoins des usagers ou les coûts d’aménagement entre autres.

Une obligation à respecter avant 2025

Alors que J.-M. Zulesi envisageait l’installation des équipements au fil des renouvellements des délégations de service public (DSP), le gouvernement a de son côté apporté un sous-amendement afin de préciser une date butoir. Ainsi, les parkings publics auront pour obligation de s’équiper d’ici au 1er janvier 2025.

Si les textes de loi ont été adoptés, aucune information supplémentaire n’est disponible pour l’heure.