Selon une étude menée par l’entreprise de location LeasePlan, la France fait désormais partie des bons élèves pour ce qui est des coûts mensuels de détention d’un véhicule électrique.

L’étude du loueur montre que le coût mensuel d’une voiture électrique est désormais compétitif face à celui des moteurs thermiques dans 14 pays. Bonne nouvelle : l’Hexagone en fait partie. En France, le coût moyen mensuel de détention d’une voiture électrique de taille moyenne est en effet estimé à 840 euros, contre 895 euros pour un véhicule diesel, et 944 euros dans le cas d’un moteur essence.



Ce sont des coûts plus élevés que le Portugal, où le niveau de vie est toutefois moins élevé, et où les coûts ajustés au PIB sont les plus hauts. En revanche, c’est moins qu’en Allemagne, où un véhicule électrique coûte 938 euros par mois, qu’en Italie (945 euros), qu’aux Pays-Bas (942 euros) ou encore qu’au Royaume-Uni (918 euros.)

“La bonne nouvelle, c’est que les coûts des véhicules électriques sont en train de baisser et que nous assistons au développement d’un solide marché de l’occasion spécifique aux véhicules électriques de qualité », a déclaré Tex Gunning, PDG de LeasePlan.

 

Sur le segment des compactes et des sous compactes, les voitures électriques présentent des coûts plus élevés en France. Elles sont néanmoins avantageuses dans huit pays dont l’Allemagne, l’Italie et la Suisse. Les progrès affichés par la France en termes de coûts de détention d’une voiture électriques sont nets, puisque le pays occupe la quatrième place avec 654 euros mensuels en moyenne.

Toutes énergies confondues, la France est cinquième de ce classement avec 604 euros mensuels dépensés par les ménages pour leur voiture. C’est en Hongrie que ces dépenses sont les plus faibles, avec 491 euros par mois, et en Suisse qu’elles sont le plus élevées avec 926 euros.