Désormais disponible dans une version hybride légère inédite, le Range Rover Evoque sera également décliné en hybride rechargeable d’ici 12 mois.

Figurant parmi les plus gros succès mondiaux de Land Rover avec près de 800.000 ventes à travers le monde, dont 30.000 en France, le Range Rover Evoque se renouvelle et met désormais le cap sur l’hybridation.



Présenté cette semaine, la nouvelle version du SUV britannique sera lancée avec une motorisation hybride légère inédite. Fonctionnant en 48 volts, celle-ci repose sur un dispositif de récupération d’énergie durant les phases de freinage et de décélération via un système d’alterno-démarreur. Intégré au moteur, celui-ci renverra l’énergie récupérée vers une petite batterie intégrée sous le plancher.

Au redémarrage, l’énergie stockée viendra assister le moteur thermique pour réduire la consommation. Une configuration hybride qui permettra en outre d’arrêter le moteur thermique jusqu’à 17 km/h lorsque le conducteur freine. Attention : à l’inverse des modèles de Toyota, configurés en « full » hybrid, il ne pas possible de disposer d’un démarrage 100 % électrique, ne serait-ce que pour parcourir quelques centaines de mètres.

Disponible sur toute la gamme de motorisations du constructeur, qu’il s’agisse d’essence ou de diesel, le dispositif hybride 48 volts permet d’abaisser la consommation à 5.6 l/100 km et les émissions de CO2 à 149 g CO2/km, soit une économie de l’ordre de 5 à 10 % par rapport à une version purement thermique.

L’hybride rechargeable d’ici 12 mois

Si certains ne manqueront pas de critiquer cette première approche « minimaliste » de Land Rover en matière d’hybridation sur le nouvel Evoque, le constructeur confirme également l’arrivée d’une déclinaison hybride rechargeable du modèle.

Attendue dans les 12 mois, ce Range Rover Evoque PHEV reposera sur un 3 cylindres essence. A ce stade, le constructeur ne donne pas plus de détails techniques. En pratique, il s’agira du second modèle hybride rechargeable au sein de la gamme Land Rover où il rejoindra le Range Rover Sport 400e. Lancé l’an dernier, ce dernier est animé par un groupe propulseur hybride de 400 chevaux et alimenté par une batterie de 13.1 kWh autorisant environ 50 kilomètres d’autonomie.