Batterie Nissan LEAF

La batterie d'une Nissan LEAF.

Un récent article du Wall Street Journal a analysé le coût des batteries lithium. Nissan n’a pas annoncé officiellement le coût de celle de la Nissan LEAF, mais les experts l’estiment à $15 600, soit $650 par kwh. D’après le Boston Consulting Group, le prix de cette batterie se compose des éléments suivants :

Répartition du coût des batteries

Répartition du coût des batteries.

Par contre, l’unanimité des experts se brise lorsqu’il s’agit de définir l’évolution du prix de la batterie lithium. L’année dernière, le Département de l’Energie US s’était donné comme objectif de réduire ce prix de 70% d’ici 2014.

Nissan est convaincu de pouvoir réduire le prix de sa batterie grâce aux économies d’échelle une fois que la production annuelle atteindra plusieurs centaines de milliers d’exemplaires. Pour le Président d’un des plus grands producteurs de batteries au monde, Johnson Controls Inc., il ne fait aucun doute que ce prix sera réduit de moitié dans les 5 prochaines années. D’après lui, ce sera le résultat d’un meilleur management du système de production, et non d’une avancé technologique. La star des startups de la batterie lithium, A123 Systems, prévoit également une diminution des prix d’au moins 50% dans les 5 prochaines années.



Mais certains experts en doutent, comme les experts de la National Academies. Ils font remarquer que le prix des matières premières ne baissera pas, que les pièces électroniques utilisées dans les batteries sont déjà produites en grande série pour d’autres produits, et qu’il faut une main-d’oeuvre hautement qualifiée dont le coût ne risque pas de baisser.

Ils notent que le prix des batteries lithium utilisées par les ordinateurs portables et les téléphones mobiles a certes baissé de 35% entre les années 2000 et 2008 mais n’a guère bougé depuis. L’ingénieur en chef de Toyota en doute également, rappelant que le prix des batteries nickel-métal hydride de la Prius n’a baissé que de 11% entre 2000 et 2006, et est resté stable depuis.

Alors qui croire ? Les technologies et les prix évolueront-ils lentement, ou de nouvelles technologies “disruptive” viendront-elles secouer le marché ? Étant un optimiste, je parie sur la deuxième option…