lamborghini-asterion-hybride-rechargeable_01

Après Ferrari (LaFerrari), McLaren (P1) et Porsche (918), Lamborghini cède enfin à la magie de l’hybridation haute-performance avec l’Astérion, révélée le 2 octobre au Mondial de l’Auto 2014. Et autant dire que la partie électrique de cette Astérion est très complète.



En effet, en complément du V10 5.2 de l’Huracan, officiant sur le train arrière via une boite double embrayage 7 rapports, on retrouve, accolé à cette dernière, un premier moteur électrique fait l’interface avec le moteur thermique, servant aussi d’alterno-démarreur.

lamborghini-asterion-hybride-rechargeable_02

Deux autres moteurs électriques sont implantés eux sur le train avant, permettant donc à l’Astérion de posséder une transmission 4 roues motrices sans arbre de transmission. L’habituel tunnel de transmission offre donc un logement idéal pour les batteries dont nous ne connaissons pas encore la capacité. Néanmoins, Lamborghini promet une autonomie électrique de 50 km en roulant sous la barre des 125 km/h sans déclencher le thermique.

lamborghini-asterion-hybride-rechargeable_03

Ce savant arrangement électrique développe 220 kW (300cv) s’ajoutant au 610cv du V10. Je vous laisse faire le calcul… 910cv au total. Mais finalement les performances attendues de l’Astérion, encore à l’état de prototype) restent dans la moyenne des supercars. Le 0 à 100 km/h est annoncé en 3 secondes pour 320 km/h en pointe. Comparativement, la petite sœur Huracan établi 3,2 secondes et 325 km/h en pointe.

lamborghini-asterion-hybride-rechargeable_04

Il est intéressant de la comparer également aux 3 supercars hybrides citées en début d’article :

Lamborghini Asterion (910cv / 220kW) : 3,0 secondes – 320 km/h
Ferrari LaFerrari (963cv / 120kW) : 2,9 secondes – 350 km/h
McLaren P1 (916cv / 132kW) : 2,8 secondes – 350 km/h
Porsche 918 Spyder (887cv / 207kW) : 2,6 secondes – 345 km/h

Au final, ces chiffres en feront rêver certains, et d’autres, « fortunés », se laisseront peut être convaincre par cette nouvelle façon d’apprécier les ultra-sportives.