Après avoir annoncé dans la 2e quinzaine de septembre 2018 arrêter de diffuser des modèles diesel, Porsche vient de communiquer sur l’un des projets les plus importants de son histoire. A travers un programme d’investissement de 6 milliards d’euros qui met au centre la Taycan, une berline sportive 4 portes 100% électrique attendue pour fin 2019 et originellement annoncée par le concept Mission E, 1.200 nouveaux collaborateurs vont rejoindre l’usine de Zuffenhausen.

Equilibre économique

L’enveloppe qui doit être consacrée au virage électrifié pris par le constructeur semble colossale, et pourtant le groupe mise sur une marge bénéficiaire d’au moins 15%, semblable au pourcentage actuel, globalement. « En plus de l’efficacité des processus, les revenus des produits et services numériques devraient également contribuer de plus en plus à notre succès économique », commente Lutz Meschke.

Le vice-président du conseil d’administration et membre du conseil chargé des finances et de l’informatique chez Porsche annonce l’ambition du vaste projet : « Nous prévoyons que plus de 50% des modèles Porsche livrés à partir de 2025 seront électrifiés ». Dans ce scénario, la Taycan va entrer dans l’histoire comme étant l’un des plus grands créateurs d’emplois de l’histoire de la marque.

Zuffenhausen

Les chaînes d’assemblage et de production de la Taycan sont en cours de construction à l’usine principale Porsche de Zuffenhausen, dans la banlieue nord de Stuttgart, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne. Le process flexi-line de fabrication serait une première chez un constructeur de véhicule. Conçu pour combiner les avantages de la production continue en série avec la flexibilité d’un assemblage plus artisanal, il permettra d’augmenter le nombre de cycles de travail dans le même espace.

« Smart, green, lean » (Intelligent, vert, sobre) : à travers ces 3 mots, Porsche traduit son souci de viser une production respectueuse des ressources et de l’environnement. Ainsi, le processus de fabrication de la Taycan est annoncé comme neutre en carbone, « l’objectif futur de la production étant d’établir une usine complète à impact zéro, une usine sans impact sur l’environnement », affirme Porsche.

Equipe mixte

Si l’arrivée de la Taycan entraîne l’entrée de 1.200 nouveaux collaborateurs, une partie seulement de cet effectif sera mobilisée pour ce modèle, en collaboration avec des techniciens déjà sur place, expérimentés et aguerris à la construction de voitures de sport. Ces derniers seront remplacés par la deuxième partie de cette nouvelle vague d’embauche.

Pour faire face aux gigantesques besoins en formation, Porsche a pensé à créer un hall de production dédié, associé à une plateforme d’apprentissage numérique. Cette dernière compte plus de 1.400 unités de formation que chaque utilisateur pourra exploiter de manière indépendante, en fonction de ses besoins.

800 V

Pour rappel, la Taycan, qui devrait être dotée d’une autonomie de 500 kilomètres NEDC, disposera d’une chaîne de propulsion sous 800 V, à l’instar de la Porsche 919 hybride de nombreuses fois victorieuse au Mans. Un choix qui a imposé au constructeur allemand de repousser les limites de ce qui était techniquement réalisable, et notamment concernant la batterie lithium-ion à refroidissement liquide.

La nouvelle venue va profiter de la possibilité de retrouver une centaine de kilomètres en 4 minutes de recharge. Porsche rappelle à ce sujet, qu’aux Etats-Unis, l’initiative du groupe VW Electrify America permettra l’installation à partir de 2019 de 300 stations de recharge ultrarapide sur autoroute, d’une puissance allant jusqu’à 350 kW. Même limite pour le réseau Ionity, auquel le constructeur allemand est associé, et qui comptera 400 stations de charge haute puissance à travers l’Europe d’ici à fin 2019.

En outre Porsche envisage également d’installer plus de 2.000 points de recharge AC, dans des établissements de prestige, notamment des hôtels. Le groupe travaille sur une solution domestique : le chargeur Porsche Mobile Charger Connect 22 kW AC.

Projets 2022

La Taycan n’est qu’une étape dans la voie prise par Porsche vers une mobilité toujours plus électrifiée. Selon Autocar, une version électrique de la Targa se profilerait à horizon 2022, ainsi que des modèles Cayman et/ou Boxster, et un SUV, également entièrement électriques à batterie de traction. Des projections a priori alimentées par Lutz Meschke le week-end dernier.

La Taycan ouvre la voie du 100% électrique pour Porsche
4.5 (89%) 20 votes