Jaguar s’aide de la Formule E pour ses prochaines voitures électriques


Jaguar continue de prévoir une stratégie d’électrification intense pour l’avenir. Pour cela, le constructeur tire des enseignements de son engagement en Formule E.

Publicité

Les sports mécaniques ont toujours été une vitrine pour l’industrie automobile, et cela continue de nos jours. L’électrification du marché n’empêche pas le sport de servir de laboratoire géant pour la technologie.

Ainsi, la Formule E, discipline monoplace 100 % électrique qui lance sa troisième génération de voitures, est cruciale pour certains constructeurs. C’est le cas de Jaguar, comme l’explique Thomas Müller, directeur de l’ingénierie produit de la marque. Il détaille comment la firme puise de nouvelles connaissances dans la compétition.

« Il ne s’agit pas de transférer des pièces, mais de construire un ensemble de connaissances », explique Müller. « Les ingénieurs sont à l’origine de nos connaissances sur la manière de résoudre les problèmes. Et le principal domaine sur lequel nous coopérons est le groupe motopropulseur. »

« Pour nous, bien sûr, c’est l’un des aspects les plus importants du passage à la mobilité électrique. Donc, bien sûr, nous essayons de comprendre : qu’est-ce que ces gens font que nous pouvons apprendre d’eux ? »

Selon Müller, la Formule E est aussi le moyen de créer des échanges entre les ingénieurs de l’automobile et du sport. « Ce domaine est super intéressant pour que nous coopérions et apprenions les uns des autres. Nous sommes dans différents espaces réglementaires et différents cas d’utilisation. »

« Mais au final, l’efficacité et la façon de résoudre les problèmes d’ingénierie sont les domaines dans lesquels nous travaillons ensemble. Cela accélère simplement notre corpus de connaissances et constitue un moyen de faire les choses correctement dès la première fois. »

La Formule E montre que « la durabilité peut être cool »

François Dossa est le directeur de la stratégie et de la durabilité de Jaguar. Il révèle que la Formule E n’a pas qu’un intérêt technique, mais aussi commercial. Elle est le miroir de l’aspect intéressant des véhicules électriques.

« La Formule E est très, très importante pour nous. Elle montre que la durabilité peut être cool », a-t-il déclaré. « Quand on pense à la durabilité, beaucoup de gens pensent ‘nous retournons à une époque qui n’est pas amusante, le Moyen-Âge’. »

« Mais ce n’est pas du tout le cas, parce que la durabilité est une innovation. Et nous voulons aussi montrer que cela peut être cool. Et la Formule E en est le parfait exemple. »

La prochaine plateforme de Jaguar, Panthera, bénéficiera de ces technologies. Cependant, ce ne sera pas le cas en matière de design, puisque le châssis des Formule E est monotype et développé par l’entreprise indépendante Spark Racing Technology.

« La technologie est très liée. Alors qu’apprenons-nous ici ? Eh bien, vous le verrez certainement sur les voitures. Bien sûr, le design sera quelque chose qui n’est la copie de rien. C’est pourquoi nous ne voulons pas en dire beaucoup, car nous voulons être sûrs que tout le monde sera surpris par ce que nous allons montrer. »

À lire aussi Reportage – Appliquer à la série ce qu’on apprend en course, l’ambition de Porsche pour ses voitures électriques

Publicité

Sur le même sujet

Copyright © 2023 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre