Le Groupe Volkswagen vient d’annoncer son entrée dans la plateforme d’itinérance d’Hubject GmbH en tant que nouvel actionnaire. Une participation stratégique pour le constructeur qui permet à Hubject de conforter son avance sur l’interopérabilité des bornes de recharge.

Alors qu’Hubject comptait déjà BMW et Daimler parmi ses membres fondateurs, c’est désormais toute l’industrie automobile allemande qui assure son soutien à la plateforme, fondée en 2012. Pour Volkswagen, dont l’entrée officielle au sein d’Hubject est prévue pour début 2017, cette prise de participation dont le montant n’a pas été dévoilé vise à soutenir la transformation digitale.



Près de 40.000 bornes sur trois continents

Lancée en 2013, la plateforme de eRoaming Intercharge d’Hubject vise à mettre en réseau l’ensemble des gestionnaires de bornes de recharge pour garantir aux conducteurs un accès facilité aux différentes infrastructures de charge et se place en concurrence directe avec la plateforme française GIREVE. Et si Hubject est aujourd’hui peu présent en France, la plateforme semble avoir remporté son pari à l’international, annonçant avoir fédéré un réseau de près de 40 000 bornes de charge réparties sur trois continents.

« Nous avons maintenant sept actionnaires forts (BMW, Bosch, Daimler, EnBW, innogy, Siemens et Volkswagen » issus de trois secteurs industriels différents, ce qui nous donne une base idéale pour poursuivre notre croissance dans l’électro mobilité » se félicite Christian Hahn, Président d’Hubject GmbH, restant ouvert à l’arrivée de nouveaux actionnaires.