Depuis le 7 février, Izivia a mis en indisponibilité une grosse partie de son réseau de bornes de recharge rapide.

En grande partie indisponible depuis ce vendredi 7 février, le réseau Corri-Door fait l’objet d’une interruption de service volontaire d’Izivia. L’opérateur nous livre ses premières explications.

Décidément, les vacances ne réussissent pas à Izivia. Alors que l’opérateur filiale d’EDF avait déjà dû faire face à d’important problèmes logiciels cet été, le réseau Corri-Door subit de nouveau une forte indisponibilité depuis ce vendredi 7 février. La situation est toutefois bien différente. Il ne s’agit pas d’une « panne » à proprement parler mais d’une « mise en indisponibilité » suite à deux incidents rencontrés sur les bornes EVTronic, l’un des fabricants du réseau. Une situation qui impacte lourdement le fonctionnement du réseau : sur les quelque 200 bornes que compte Corri-Door, seules 25 issues d’un autre fabricant sont aujourd’hui en service.

Publicité


Des traces noires sur les bornes

« C’est un choix de la part d’Izivia de mettre ces bornes en indisponibilité. Cela a été un gros débat en interne mais on ne pouvait pas prendre le risque qu’un accident matériel entraîne un risque humain. Ce n’est pas dans la philosophie du groupe EDF ».

Un principe de précaution appliqué suite à deux incidents constatés sur les bornes d’un seul et même fabricant. « Deux bornes ont présenté des traces noires dont une avec une déchirure sur quelques centimètres » nous explique la porte-parole du groupe qui confirme qu’aucun véhicule électrique n’était en charge lorsque les incidents sont survenus.

Deux incidents qui présentent finalement des similitudes avec celui que nous rapportait il y a quelques jours la CNR. Equipée des bornes du même fabricant, l’opérateur avait enquêté et conclu à un incident isolé.

Enquête en cours

« Nous avons envoyé des experts et demandé à un bureau externe de faire une analyse plus précise. Au-delà de la cause, il nous faut définir s’il s’agit d’un phénomène isolé ou générique susceptible de toucher d’autres bornes » nous résume Izivia.

A ce stade, Izivia n’est pas capable de communiquer sur une date de remise en service car tout dépendra des conclusions de l’enquête. Si celles-ci confirment que les incidents rencontrés sont isolés, la mise en service du réseau pourrait intervenir rapidement. Dans le cas inverse, la situation pourrait durer bien plus longtemps.

« Si on peut faire une opération de maintenance sur place qui nous permette de retrouver un niveau de sécurité on le fera. Si cela demande des opérations lourdes, le remplacement fait aussi partie des opérations envisagées. Nous ferons un point d’ici quelques jours… » nous précise l’opérateur.

Publicité