iMiEW hydro Quebec

Les subventions, les incitatifs et les rabais pour les véhicules verts sont au centre des conversations. Alors que l’Europe et les États-Unis se montrent très prometteurs envers l’éco-mobilité, qu’en est-il du Québec ?

Je vous ai préparé un petit tour d’horizon des incitatifs à l’achat d’un véhicule vert au Québec. Voici le résultat de mes recherches.

Les incitatifs du gouvernement québécois

Alors que les ventes de véhicules énergivores ont explosé dans les dernières années au Québec, plusieurs scientifiques, écologistes et ingénieurs ont exigé que soit mis en place un système de tarification de type bonus-malus à l’achat et l’immatriculation de voitures et camions verts.

Or, après 6 ans d’études, le gouvernement du Québec a refusé cette proposition. Il a néanmoins proposé une bonification du programme d’incitatifs à l’achat et la location de véhicules électriques et hybrides rechargeables, offrant des rabais entre 5100 et 8000 $CAN. Voici quelques exemples de rabais qui sont en vigueur depuis janvier 2012 :

Néanmoins, tout autre véhicule qui n’est pas 100% hybride rechargeable ou électrique n’a droit à aucun incitatif. Pas de rabais donc pour les Prius, Insight, Civic Hybride ou Fusion Hybride. Déplorable et rétrograde, alors qu’on sait que des incitatifs étaient en place pour ces véhicules l’an dernier.

Un autre facteur navrant est que les rabais seront limités à 10 000 véhicules en 4 ans. Par contre le crédit d’impôt remboursable a été remplacé par un rabais immédiat à l’achat ou à la location. Le consommateur peut donc constater immédiatement l’effet de cette aide financière sur sa facture !

Enfin, si vous avez fait l’achat d’un véhicule entièrement électrique, le gouvernement québécois offre une aide financière allant jusqu’à 1000$ sur les frais d’acquisition d’une borne de recharge.

Les incitatifs des compagnies d’assurances

En effectuant une petite recherche chez les compagnies d’assurance québécoises, j’ai réalisé que plusieurs assureurs sont déjà prêts à promouvoir l’assurance auto verte, mais que peu offrent des rabais encore convaincants. En effet, le prix des assurances pour une automobile verte demeure encore plus cher qu’une voiture normale, étant donné son prix plus élevé.

Par contre, certains assureurs récompensent les conducteurs qui font des gestes concrets pour la protection de l’environnement. Par exemple, La Capitale, un courtier d’assurance auto à Montréal, offre une prime ajustée sur le kilométrage pour les conducteurs qui roulent peu. Mince consolation pour les gens qui utilisent peu leur voiture et qui privilégient les transports en commun.

Voilà qui fait un petit tour d’horizon des incitatifs à l’achat pour les véhicules verts au Québec. Est-ce que les rabais offerts par les assureurs et les incitatifs remis par le gouvernement de votre pays sont assez convaincants pour vous faire passer à la voiture électrique ?

Notez cet article