Reine du marché de la voiture électrique en France depuis son lancement, la Renault ZOE cède sa place à la Peugeot e-208 en janvier.

Après un mois de décembre record à près de 6 000 immatriculations, la Renault ZOE démarre l’année timidement. Avec 1 013 unités écoulées en janvier dans l’Hexagone, la ZOE subit le contrecoup d’une fin d’année exceptionnelle. Il n’en fallait pas plus pour permettre à la Peugeot 208 électrique de s’imposer. Avec 1 346 immatriculations, la citadine du lion s’accapare 21 % des ventes du segment.



En troisième et quatrième position, le Kia e-Niro et le Hyundai Kona EV cumulent respectivement 748 et 475 immatriculations. Arrivent ensuite deux petites citadines. Dépassant de peu sa rivale, la Fiat 500 électrique totalise 382 immatriculations tandis que la Renault Twingo ZE boucle le mois avec 370 unités écoulées.

Au cumul, 6 649 voitures électriques ont été immatriculées en janvier. C’est trois fois moins qu’en décembre où le segment dépassait les 20 000 immatriculations. Un résultat qui n’est que la conséquence d’une fin d’année intense où les constructeurs ont à la fois cherché à rattraper les retards de livraisons pris lors du second confinement, mais aussi à immatriculer un maximum de voitures électriques pour tenir leurs objectifs CO2.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité des immatriculations par modèles grâce aux données fournies par le baromètre mensuel de l’Avere France.