Alors que la Renault a déjà levé le voile sur sa nouvelle Megane électrique, la compacte surélevée inaugure son configurateur. De quoi nous permettre de nous familiariser avec sa gamme.

Après la Zoé et quelques errements dans le segment des voitures électriques, Renault passe la vitesse supérieure et dévoile la nouvelle Renault Megane e-Tech 100 % électrique (c’est son vrai nom !). Fidèle au concept car annonciateur, la berline compacte et surélevée intègre désormais le configurateur en ligne du constructeur.

Quelle batterie choisir pour la Renault Megane e-Tech ?

La nouvelle venue au Losange offre un choix de deux batteries différentes sur les trois niveaux de finition Equilibre, Techno et Iconic. La première, d’une capacité de 40 kWh, promet jusqu’à 300 km d’autonomie sur un cycle d’homologation WLTP. La seconde grimpe à 60 kWh de capacité et affiche alors un rayon d’action de 450 km. Dans les deux cas donc, Renault annonce une consommation théorique similaire de 13,33 kWh/100 km.

Mais le choix de la batterie n’est pas seulement une question d’usage dans le cas de la Megane. Car ce sont ces deux unités qui conditionnent les niveaux de puissance moteur, mais aussi ceux des recharges AC et DC. Ainsi, la version EV40 est seulement disponible avec la version Standard Charge, qui comprend un moteur de 130 ch, une recharge AC de 7 kW maximum (50 km d’autonomie en 1 h), et oublie toute possibilité de recharge rapide.

Pour profiter des bornes rapides (si l’utilisateur en a l’usage), il faudra cocher la version EV60, qui se décline en version Super Charge et Optimum Charge. Dans les deux cas, la puissance de recharge DC de 130 kW (300 km d’autonomie en 30 minutes) est similaire. En revanche, la première propose un système AC de 7 kW, alors que la seconde grimpe à la puissance de 22 kW (150 km d’autonomie en 1 h). À noter que l’inédite pompe à chaleur n’apparaît au catalogue des options qu’avec cette version EV60. Celle-ci promet, comme tous les systèmes équivalents, de conserver de l’autonomie même par temps froid en maîtrisant les consommations.

Tout est question d’usage (et de budget, sans nul doute), mais nous regrettons que Renault prenne en otage les acheteurs et ne propose la recharge AC de 22 kW que sur le plus haut niveau de batterie. Car rappelons que c’était l’une des forces de la Renault ZOE, où seul le système de recharge DC était proposé en option. Mais bien heureusement, Renault ne verrouille pas complètement sa gamme et tous les choix de batterie sont possibles avec toutes les finitions. Il n’y a donc que les équipements qui varieront au fil des niveaux.

Quelle version choisir pour la Renault Megane e-Tech ?

La gamme s’ouvre avec la version Equilibre qui embarque la caméra de recul et l’instrumentation numérique de 12 pouces associées à un écran central de 9 pouces, un régulateur de vitesse, un détecteur de fatigue ou des jantes de 18 pouces. Un équipement suffisant, qu’il est possible d’agrémenter avec les Pack Winter Comfort (volant cuir chauffant et sièges chauffants), Comfort (climatisation automatique, purificateur d’air, 4 ports USB) ou City (rétroviseurs électriques et dégivrants, radars avant, arrière et latéraux), tous cumulables entre eux.

En position intermédiaire se trouve la version Techno qui, comme son nom l’indique, met le paquet sur les technologies embarquées : l’écran tactile central grimpe à 12 pouces et propose à partir de là le système Google en série. Cette finition s’équipe aussi en série du Multi Sense à commande satellite sur le volant et de tous les packs de la précédente version, comme les équipements chauffants par exemple. Elle inaugure donc de nouveaux packs optionnels avec l’Augmented Vision et Advanced Driving Assist (rétroviseur central numérique, caméra 360°, régulateur adaptatif, Full Auto Park…). À noter que les packs Advanced Driving Assist et Augmented Vision peuvent être sélectionnés séparément.

Mais ce niveau de finition offre une plus grande latitude en matière de personnalisation extérieure avec, en plus des 6 teintes unies, 13 livrées bitons optionnelles avec un toit gris, blanc ou noir. Elle gagne aussi des jantes de 20 pouces et une sellerie similicuir.

Tout en haut de la gamme se trouve l’ultime version Iconic, qui propose 5 teintes exclusivement bitons, associées à une lame avant F1 dorée. Elle offre ici la possibilité d’opter pour une sellerie en cuir Sable Clair ou Noir Titane. Les packs optionnels de la finition Techno sont toujours présents, mais elle gagne en série des sièges avant électriques et massants, une audio Harman Kardon et des vitres surteintées.

Une gamme qui pourrait débuter à 34 000 €

Pour le moment, la nouvelle Megane e-Tech 100 % électrique n’est disponible qu’en précommande. Il faut déposer une empreinte par carte bancaire d’un montant de 500 €, qui n’est pas débitée et qui peut être annulée à tout moment et gratuitement.

Renault devrait communiquer la grille tarifaire complète et le prix des options en amont de la commercialisation effective de la compacte, à partir de février prochain. Selon les estimations, la Megane devrait débuter aux alentours des 34 000 €, soit presque autant qu’une Volkswagen ID.3 Pure Performance (batterie de 45 kWh et moteur de 150 ch) et juste en dessous d’un Hyundai Kona Electric 39 (batterie de 39 kWh et moteur de 136 ch).