Le pilote brésilien Lucas di Grassi (Audi ABT) vient de remporter la saison 2016-2017 de Formule E au terme des deux dernières courses organisées ce week-end à Montréal. Au grand désespoir du pilote de Renault e.Dams, Sébastien Buemi, qui dominait jusqu’ici le championnat.

La troisième fut la bonne ! Après avoir vu le titre lui échapper de peu lors des deux premières saisons, finissant notamment à deux petits points de Sébastien Buemi l’an dernier, le pilote brésilien Lucas di Grassi a été sacré champion de la saison 2016-2017 du Grand Prix de Formule E à Montréal où se tenaient ce week-end les deux dernières épreuves du championnat.

1ère course : Di Grassi l’emporte, Buemi disqualifié

Remportant la 1ère course du week-end, Lucas di Grassi profite des déboires de Sébastien Buemi pour prendre la tête du championnat avec 18 points d’avance.

Absent des deux dernières épreuves à New York où il avait du céder son volant à Pierre Gasly, le pilote de l’écurie Renault e.Dams, jusqu’ici leader du championnat,  a enchaîné les péripéties et a notamment été victime d’un accident plutôt spectaculaire durant les essais libres. Parti douzième sur la grille de départ, Buemi réalise une belle remontée pour finir quatrième lors de la course finale avant d’être finalement disqualifié. En cause : une monoplace pesée en dessous du poids réglementaire fixé à 820 kilos. Une erreur qui ne pardonne pas sur ce type d’épreuve FIA où chaque entorse au règlement peut valoir des pénalités ou une disqualification pure et simple.

Sans doute mis sous pression pour ces dernières épreuves et sentant le championnat lui échapper, le favori de la saison est sorti plusieurs fois de ses gonds, reprochant notamment à António Félix da Costa et à Robin Frijns un léger contact ayant endommagé la suspension de sa monoplace. Une altercation filmée par les organisateurs qui témoigne de la tension sur le circuit pour ces derniers jours de championnat.

De son côté, le brésilien Lucas di Grassi réalise un sans-faute. Parti en pôle position, il termine la course en tête suivi par les deux pilotes de l’écurie Techeetah, Jean-Eric Vergne et Stéphane Sarrazin. Une victoire qui lui permet d’afficher 18 points d’avance sur Buemi au terme de cette première course du week-end.

2ème course : première victoire pour Jean-Eric Vergne

Pour Jean-Eric Vergne et l’écurie Techeetah, cette ultime épreuve canadienne a une saveur toute particulière. Après avoir terminé à la seconde place lors de la course précédente, le pilote français s’impose et signe sa première victoire en 30 participations en Formule E.

Parti en pôle, Felix Rosenqvist (Mahindra Racing) termine deuxième tandis que José Maria Lopez (DS Virgin Racing) complète le podium, devançant son coéquipier Sam Bird qui avait largement dominé les deux étapes new-yorkaises.

A noter que les deux favoris n’ont pas spécialement brillé lors de cette ultime étape, Di Grassi terminant 7ème et Buemi 11ème du classement.

Jean Eric Vergne célébrant sa victoire  sur Twitter avec l’écurie Techeetah

 

Le classement championnat

Au final, c’est un véritable retournement de situation auquel nous avons assisté à Montréal avec un Lucas di Grassi qui a su garder la tête froide et profiter des déboires de Buemi pour s’imposer.

Avec un total de 181 points, le pilote brésilien est sacré leader du championnat avec une confortable avance de 24 points sur Sébastien Buemi qui termine second. Complétant le podium Felix Rosenqvist finit troisième, devançant de cinq petits points le britannique Sam Bird.

Renault s’impose au classement constructeur

Maigre compensation pour le constructeur au losange qui se voyait déjà enregistrer une nouvelle victoire à son palmarès au classement pilote. Parvenant à limiter la casse, l’écurie Renault e.Dams termine en tête du championnat avec un total de 268 points grâce aux bonnes performances réunis de Sébastien Buemi et de Nicolas Prost.

ABT Schaeffler Audi Sport et Mahindra Racing complètent le podium avec un total respectif de 248 et 215 points tandis que DS Virgin Racing termine quatrième avec 190 points.

Rendez-vous en décembre pour la saison 2017-2018

La 4ème saison de Formule E débutera début décembre avec une première étape à Hong-Kong et se terminera de nouveau à Montréal avec deux épreuves organisées les 28 et 29 juillet 2018.

Notez cet article