Fisker Ocean : le SUV électrique dévoile tous ses secrets à Los Angeles


Après une longue attente, la version définitive du Fisker Ocean voit le jour sur les moquettes feutrées du salon de Los Angeles.

Publicité

Présenté à plusieurs reprises sous la forme d’un prototype, le Fisker Ocean s’affiche aujourd’hui sur ses terres natales dans sa version définitive. La marque profite du Salon de Los Angeles pour lever le voile sur ses spécificités ainsi que sur les différentes versions du SUV électrique.

Le Fisker Ocean ouvre sa gamme avec la version Sport, équipée d’un seul moteur électrique sur le train avant (plutôt rare sur un SUV de cette taille) de 279 ch et d’une batterie LFP fournie par CATL. Dans cette version, l’autonomie est donnée pour 250 miles, soit 402 km.

Juste au-dessus se trouve l’Ocean Ultra, qui passe à une transmission intégrale avec deux moteurs pour une puissance totale de 547 ch. Toujours fournie par CATL, la batterie baptisée Hyper Range annonce ici une autonomie de 340 miles (547 km).

Un toit solaire pour la version haut de gamme

Pas forcément plus puissant avec 557 ch, la version haut de gamme Extreme/One repose sur la même batterie nickel-manganèse-cobalt, mais avec désormais une autonomie de 562 km. Comme la version Ultra, les deux moteurs proposent une fonction de vectorisation du couple et font tomber le 0-100 km/h à près de 3,6 s.

À noter que seule cette dernière déclinaison haut de gamme pourra profiter du toit solaire SolarSky. D’après le fabricant, le système est capable de fournir 2 413 km d’autonomie gratuite par an, voire 3 218 km dans les meilleures conditions possibles, où la crème solaire doit sûrement se vendre mieux que de l’eau.

Un California Mode pour cruiser sur le front de l’océan

Et comme tous les bons véhicules électriques californiens, le Fisker Ocean propose aussi de nombreuses fonctions aux noms « disruptifs », comme aiment le dire les startupers. C’est le cas avec son écran central, qui dispose d’un Mode Hollywood : comme nous l’imaginions dans notre vision de la Tesla Model S 2.0, la dalle de 17,1 pouces peut pivoter afin de proposer un affichage portrait pour la conduite ou horizontal à l’arrêt.

Aussi, les versions Ultra et Extreme/One sont équipées du Mode Californie : derrière ce nom se cache un système qui permet d’ouvrir toutes les vitres latérales (même les custodes), le toit ouvrant et la lunette arrière d’une simple pression sur un bouton. Et ce afin de profiter de la douceur californienne sous les palmiers. C’est presque regrettable que le Fisker Ocean ne prévoit pas de jouer California Love de 2Pac dans la sono en activant cette fonction.

Un étonnant abonnement sans engagement et une production en Autriche

Le Fisker Ocean sera disponible à la fin de l’année prochaine à partir de 37 499 $. Il faudra compter 49 999 $ pour l’Ocean Ultra et 68 999 $ pour la version haut de gamme. Un système de location Flexee Lease sera aussi proposé au prix de 379 $/mois sans engagement (avec 48 000 km par an et des frais d’activation de 2 999 $).

Disponible aux USA dans un premier temps, le Fisker Ocean sera produit en Europe, dans l’usine neutre en carbone de Magna en Autriche.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre