Essayez Citroën ë-Jumpy ?

Configurez votre véhicule Citroën ë-Jumpy ou demandez un essai gratuitement.

Grâce à un partenariat entre Citroën et Automobile Propre, Quentin essaye durant 15 jours le Citroën ë-Jumpy, l’utilitaire 100 % électrique qui constitue le milieu de gamme de la marque aux chevrons. Il nous livre ses premières impressions de conduite après une semaine au volant.

Une grande douceur, pas de bruit de moteur, pas d’émission de CO2, la possibilité de circuler librement dans les ZFE (Zones à Faibles Emissions) et, sûrement, de belles économies à l’usage en perspective… Pour les professionnels, rouler en utilitaire électrique plutôt que thermique s’impose de plus en plus comme un choix de raison. Surtout quand comme Quentin, prestataire dans l’audiovisuel en région parisienne, on effectue essentiellement de courts trajets quotidiens pour livrer du petit matériel de sonorisation.

« Pour mon travail, comme à titre personnel, je roule tout le temps en utilitaire, essentiellement dans Paris et en Ile-de-France » précise Quentin avant d’ajouter : « j’effectue entre 60 et 150 km par jour et rarement de grands déplacements. »

Essayé ici dans sa version taille « M » de 4,95 m de long (il est également proposé en taille XL de 5,30 m de long), le Citroën ë-Jumpy a convaincu Quentin durant sa première semaine d’essai. « J’étais très curieux de tester ce Citroën ë-Jumpy, avant tout pour comparer son confort et son agrément de conduite à ceux de mon utilitaire diesel. Je dois dire que c’est très agréable de rouler avec. Son moteur électrique assure une belle douceur et de bonnes relances à tout instant, sans obliger à monter dans les tours comme avec un moteur thermique » insiste-t-il.

Bien qu’il soit limité à 130 km/h en vitesse maxi, il est vrai que l’utilitaire Citroën, fait preuve d’un joli répondant avec son moteur électrique développant 136 ch de puissance et 260 Nm de couple disponible dès qu’on pose le pied sur l’accélérateur. Et lorsqu’il est associé comme ici à la batterie Lithium-ion de 75 kWh, il assure en prime une autonomie record pour sa catégorie : 330 km en cycle mixte WLTP (230 km si on opte pour la version équipée de la batterie de 50 kWh).

Un utilitaire électrique bien armé, d’autant qu’il propose une conduite « à la carte » grâce à ses trois modes de fonctionnement (Eco, Normal et Power) et son « indispensable » mode « B » permettant de recharger sa batterie lors des phases de freinage et de décélération. Et pour parfaire le tableau, il dispose aussi d’une interface électrique complète, accessible sur le combiné d’instrumentation (jauge, autonomie…) mais aussi sur sa tablette tactile qui propose des pages spécifiques sur les flux d’énergie, les statistiques de consommation et la programmation de la charge différée de sa batterie. Cette dernière, tout comme le suivi de charge de la batterie et le préconditionnement thermique de l’habitacle, peuvent même s’opérer à distance via l’application « My Citroën ».

A noter enfin qu’équipé de sa batterie 75 kWh, le Citroën ë-Jumpy se recharge à 80 % en 45 minutes sur chargeur rapide 100 kW, à 100 % en 7h30 sur une wallbox 11 kW et 11h20 sur wallbox 7,4 kW et qu’il récupère jusqu’à 60 % de charge en une nuit sur une prise renforcée de type Green’up.

Il me permet de réaliser plus de 90 % de mes déplacements

Quentin, (26 ans), Ingénieur du son, Savigny-Sur-Orge (91)

« Je n’ai pas été surpris par l’esthétique de ce Citroën ë-Jumpy car hormis le petit « ë » apposé à l’avant et sa trappe de recharge située sur l’aile avant gauche, rien ne le différencie des versions thermiques que je croise régulièrement dans la rue. Sa prise en main s’est faite d’autant plus naturellement que j’ai l’habitude de rouler avec des utilitaires bien plus grands dans le cadre de mon travail. En terme de gabarit, j’ai donc presque l’impression de conduire une voiture classique, même si les épais montants de son grand pare-brise me gênent un peu car ils masquent la visibilité en virages et lors des manoeuvres. J’ai néanmoins rapidement trouvé mes marques à son bord car toutes ses commandes tombent bien sous la main, sa direction se montre très souple et ses suspensions très confortables même si elles m’ont semblé un peu moins filtrantes à très basses vitesses que celles de mon utilitaire habituel.

Un petit détail, tout comme le siège conducteur et la banquette deux places destinée aux passagers qui manquent un poil de maintien latéral.

Outre le fait qu’il tienne très bien la route et qu’il vire bien plus à plat en virages que tous les utilitaires que j’ai pu conduire jusqu’alors (le poids des batteries logées sous le plancher abaisse le centre de gravité ndlr), le plus remarquable au volant de ce ë-Jumpy, c’est bien sûr l’agrément de sa motorisation électrique. Souple et silencieuse, elle rend la conduite très agréable et en plus sans à-coups vu qu’il n’y a pas de changement de vitesses. La fonction « B » de récupération d’énergie que l’on active très simplement via un bouton sur la console centrale est très utile car elle évite la plupart du temps d’avoir à freiner à l’approche des ronds-points. Et les modes de conduite Eco, Normal et Power sont, eux aussi, vraiment très efficaces. Je roule d’ailleurs le plus souvent en mode Normal, car il offre le meilleur compromis entre puissance et autonomie électrique. Mais j’utilise aussi de temps en temps le mode Power, plus énergique et qui a l’avantage d’offrir le même dynamisme véhicule chargé qu’à vide. Bien joué Citroën !

Decouvrez le Citroën ë-Jumpy

J’ai néanmoins un peu changé ma façon de conduire pour rouler plus en souplesse afin de préserver au maximum l’autonomie électrique. Bien qu’elle soit la référence dans cette catégorie d’utilitaire (330 km en cycle WLTP avec la batterie 75 kWh ndlr), celle-ci se révèle toutefois juste pour les rares cas ou j’effectue de plus longs trajets. L’essentiel c’est qu’elle me permet de réaliser plus de 90 % de mes déplacements quotidiens sans aucun problème. Reste que si je devais posséder un utilitaire électrique comme ce Citroën ë-Jumpy, je me ferais installer une borne de recharge à mon domicile ou sur mon lieu de travail car sur les prises domestiques classiques que j’utilise faute de mieux pour l’instant, les temps de recharge sont quand même trop longs. »

Inclut une communication commerciale pour Citroën En savoir plus