Espionnage renault voiture electrique

La voiture électrique de chez Renault n’a finalement pas été espionnée et les 3 cadres ont été licenciés et  mis en cause à tort dans ce dossier. L’affaire serait en fait une escroquerie en bande organisée.

La polémique avait fait l’objet de débats houleux sur Automobile Propre, notamment en ce qui concerne le licenciement des 3 cadres, sans preuves avérées. Renault vient désormais d’avouer publiquement s’être trompé, et va dédommager les cadres mis en cause.



Plutôt qu’un long discours, voici le communiqué de presse officiel publié par Renault :

Renault a pris connaissance des informations qui viennent d’être communiquées par le Procureur de la République de Paris dans le cadre de l’enquête.

La Direction Générale remercie le Parquet de Paris et les enquêteurs de la DCRI et salue leur travail mené en collaboration avec l’entreprise.

Carlos Ghosn, Président-directeur général, et Patrick Pélata, Directeur général délégué aux opérations, présentent leurs excuses et leurs vifs regrets, à titre personnel et au nom de Renault, à MM. Balthazard, Rochette et Tenenbaum mis en cause à tort dans ce dossier.

Ils s’engagent à ce que réparation soit apportée aux trois cadres concernés et que leur honneur soit restauré aux yeux de tous, en tenant compte du grave préjudice humain qu’eux et leur famille ont subi. Carlos Ghosn et Patrick Pélata recevront personnellement, dans les plus brefs délais, MM. Balthazard, Rochette et Tenenbaum.

Renault renouvelle son entière confiance en la justice pour élucider totalement le dossier d’escroquerie en bande organisée qui fait l’objet d’une instruction ouverte par le Procureur de la République et se constitue partie civile.

Carlos Ghosn Président du Conseil d’administration de Renault, a convoqué un Conseil d’administration extraordinaire qui se tiendra aujourd’hui.

Renault communiquera à l’issue de ce Conseil d’Administration.

Carlos Goshn avait pourtant annoncé avoir des preuves solides sur TF1. Patrick Pelata avait indiqué qu’il tirerait toutes les conséquences de toute cette affaire une fois l’enquête terminée. On peut imaginer la crise de confiance que ça peut entraîner chez Renault et tout le monde se demande quelle sera la réaction du groupe.



On peut polémiquer pendant des heures sur cette affaire, et je ne doute pas que ce sera le cas dans les commentaires. Pour ma part ce qui m’intéresse c’est que l’honneur de ces 3 cadres soit effectivement restauré.

J’aimerais aussi savoir si les cadres voudront (et vont) réintégrer l’entreprise, et notamment Matthieu Tenenbaum avec qui j’ai eu de fructueux échanges sur le véhicule électrique lors de rencontres chez Renault. Passionné par le sujet, j’espère qu’il saura retrouver un poste, chez Renault ou ailleurs, qui lui permettra de continuer dans cette voie.

UPDATE du 14/03/2011 à 22h34 : Carlos Ghosn s’est à nouveau exprimé sur TF1 au 20h aujourd’hui, voici la vidéo :