bmw

Mais où est passée la MINI E 100% électrique ? C’est la première question que j’ai posée à Jean-Michel Cavret, directeur de la stratégie électro-mobilité de BMW Group, qui a bien agréablement accepté de m’accueillir quelques minutes au 1er étage des salons du constructeur allemand au Mondial de l’Automobile 2012 à Paris.

Les 612 MINI E 100% électrique qui ont été louées à travers le monde, 475€ par mois pour les 100 heureux conducteurs exclusivement Parisiens, ont réalisé plus de 17 millions de kilomètres ! Cette MINI Cooper d’origine, dont les sièges arrières avaient juste été remplacés par des batteries, était au cœur de la stratégie du Groupe BMW dans l’apprentissage du 100% électrique.

Publicité


Contrairement à ce que pouvaient imaginer les passionnés de cette marque au fort potentiel affectif, Jean-Michel Cavret m’a confirmé que BMW n’avait jamais programmé la commercialisation de ce véhicule électrique : « la MINI E n’était pas une expérimentation technique, mais une expérimentation comportementale ! ». La prise en main de cette MINI par des centaines d’utilisateurs et les millions de kilomètres parcourus dans les plus grandes villes du monde a été le démarrage de l’aventure grand public de BMW dans les voitures à propulsion 100% électrique.

« La MINI E est désormais derrière nous » me répète Jean-Michel Cavret pour ne laisser aucun doute à ma question initiale : on ne reverra plus la MINI E électrique !

La BMW série 1 Coupé ActiveE succède à la MINI E

Avec la même volonté d’expérimenter ses nouveaux concepts en grandeur nature, BMW a lancé le programme ActiveE et a engagé sur les routes 11 000 Série 1 Coupé 100% électrique, dont dix en France. Contrairement à la MINI E qui était confiée à des particuliers, la BMW série 1 Coupé ActiveE a été intégrée dans des flottes d’entreprise, comme EDF ou Schneider Electric. Cette fois-ci, la voiture conserve ses quatre places d’origine, la batterie ayant été installée sous le plancher de la BMW série 1 Coupé.

Cette nouvelle étape est clairement annoncée par le directeur de la stratégie électro-mobilité de BMW comme la dernière « validation technique » avant le lancement officiel fin 2013 de la BMW i3. BMW i étant la nouvelle marque 100% électrique de BMW Group.

Quelle automobile propre pour BMW ?

Tous les constructeurs du Mondial ont présentés un véhicule ou un prototype ayant une motorisation réduisant fortement la consommation de carburant et donc les émissions de CO2. Mais quelle est la stratégie propre pour BMW ?

L’analyse de Jean-Michel Cavret prend en compte de nombreux paramètres avec la vision d’un constructeur mondial, tout en s’appuyant sur les particularités de chaque pays : raréfaction de l’énergie fossile, protection de l’environnement, production d’une électricité propre, développement des villes avec une accentuation de la migration des habitants vers les centres urbains…

En prenant comme exemple notre pays, il lui semble cohérent de favoriser le véhicule 100% électrique sachant que 85% de notre production d’énergie est décarbonée. A contrario, quel serait le réel bilan carbone d’une voiture faisant le plein d’une électricité produite par une centrale au charbon ?

La stratégie BMW est claire et elle continuera de s’appuyer, comme depuis ses origines, sur la qualité et la performance de ses moteurs, qu’ils soient essence, diesel, hybride ou hybride rechargeable. « Le plaisir de conduire est dans les gènes de BMW » me rappelle si besoin Jean-Michel Cavret.

BMW i8

Publicité


La nouvelle marque BMW i

La marque BMW i représente bien plus que les deux modèles i3 et i8 exposés en exclusivité et en pleine lumière au Mondial de l’Automobile 2012. BMW i intègre tous les services innovants liés à la mobilité de demain : interconnexion intelligente ConnectedDrive, auto-partage DriveNow, réservation de parking ParkNow…

La BMW i3, fidèle aux valeurs de la marque, sera une voiture à haute technologie alliant un châssis en aluminium et un habitacle en carbone. Les ingénieurs allemands ont ainsi réduit la masse de près de 300 kg par rapport à la première MINI E électrique : « le poids est l’ennemi de la voiture » me souligne Jean-Michel Cavret.

Les performances de cette BMW i3 avec un moteur électrique de 125 kW (170 ch) et un couple de 250 Nm disponible dès le démarrage lui permettent un départ arrêté en moins de 8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h ! L’autonomie annoncée dépassera les 160 km, soit quatre fois les 40 km journaliers en moyenne pour les véhicules urbains en Europe. Sans oublier l’astucieux prolongateur d’énergie (range extender) que proposera en option BMW à partir d’un petit moteur thermique, sans doute en provenance de son département MOTO, qui permettra de maintenir un niveau constant de batterie afin de doubler la distance parcourue.

Que les passionnés du « plaisir de conduire » soient rassurés, toutes les automobiles et innovations proposées par BMW Group conserveront les gènes originels d’un motoriste (Bayerisch Motoren Werke) qui a pour ambition, comme l’annonce Jean-Michel Cavret, d’être « le constructeur premium dans le véhicule électrique ».

Publicité