Prix du carburant

Sujet souvent évoqué dans les études ou réflexions autour du véhicule électrique, les évolutions du tarif de l’électricité inquiètent

…et c’est bien souvent le manque à gagner de l’état dû à l’absence de TIPP sur le prix du kW/h qui nous laisse imaginer une hausse inéluctable des tarifs de l’électricité. Surtout lorsqu’on ajoute à ce manque de recettes fiscales importantes les incitations à l’achat de véhicules neufs (5000 € pour un véhicule électrique !).



Mais ce qui me conduit à traiter de ce sujet aujourd’hui, c’est le rapport quinquennal sur la politique énergétique de la France publié ce lundi par l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Source : Reuters

Celui-ci indique clairement que les tarifs de l’électricité en France ne sont pas dans les prix du marché : parmi les moins élevés au monde, ils seraient inférieurs d’un tiers à la moyenne des prix européens. Deux raisons principales à cet avantage non négligeables pour le consommateur : une énergie produite principalement grâce à nos réacteurs nucléaires (qui sont amortis après 30 années d’utilisation), et une volonté de l’état de réguler le prix de l’électricité.

Cependant, d’après l’AIE, cette situation ne doit pas perdurer : les tarifs pratiqués ne reflètent pas les coûts colossaux de la mise en place de nouveaux réacteurs… et empêchent de ce fait les nouveaux entrants sur le marché de l’électricité d’être compétitifs !

Que ce soit au nom de la libéralisation du marché, ou du financement des investissements nécessaires pour rajeunir et/ou moderniser l’outil de production, les tarifs de l’électricité vont augmenter, comme le préconise aujourd’hui l’AIE !

Nous pouvons néanmoins rester sereins en attendant de brancher notre « 100% électrique » : le coût de la recharge d’une batterie est estimé aujourd’hui à environ 2 €, et celle-ci interviendra très probablement dans les plages horaires favorables pour nos fournisseurs l’électricité !