zoe-ze-team-ales

Si la liaison entre Fontainebleau à Alès avait des allures de balade à bord de nos Zoé ZE 40, la vraie compétition du e-Rallye de Monte-Carlo a débuté hier après-midi sur le circuit d’Alès. L’occasion de revenir sur une journée et une nuit riches en péripéties avant les trois dernières épreuves de ce soir.

Circuit d’Alès : le parcours parfait !

La première épreuve de cet e-rallye 2016 débute sur le circuit du Pôle Mécanique d’Alès. Ici, l’objectif est de parvenir à réaliser deux tours à une moyenne de 36.1 km/h. Seul le meilleur des deux résultats est retenu.



Alexandre ayant parfaitement reconnu le parcours, notre petite Zoé blogueurs est l’un des six équipages à réaliser un score parfait avec aucun point de pénalité, parvenant même à réaliser ses deux tours consécutifs dans la seconde.

Plus que satisfaits par ce premier résultat, le meilleur de la ZE Zoé Team, nous partons assez confiants pour la première ZR. Peut-être même un peu trop…

 Le cauchemar en ZR

Alors que nous estimions avoir réalisé un sans faute pour cette première zone de régularité (ZR) nocturne, notre déception est grande lorsque les résultats tombent : 12 points de pénalité pour notre petite Zoé numéro 19 ! Globalement, tous les équipages de la ZE Team ont du retard ce qui laisse à penser que le kilométrage du roadbook Renault est inférieur à celui de l’ACM. La probable explication : la ZE Team a bien suivi la route lors de ses phases de reconnaissance, le membre de l’ACM qui a réalisé les tracés a sans doute du couper davantage les trajectoires.

Résultat : il nous faut adopter une nouvelle stratégie et une véritable réunion de crise se forme au sein de la concession Renault qui nous a accueilli une bonne partie de la soirée pour faire le plein de nos Zoé.

zoe-ze-team-niles

Après avoir passé une bonne partie de la soirée à recharger dans une concession Renault, nous reprenons la route vers les ZR2 et ZR3.

Avec Alexandre, nous optons de rouler une seconde plus vite tous les cinq kilomètres pour tenter de récupérer le retard sur la ligne d’arrivée. La fatigue commençant à se faire sérieusement sentir, la seconde ZR est un cauchemar avec des soucis de direction qui nous coûtent de précieuses secondes. Pour la troisième et dernière épreuve de la nuit, j’anticipe davantage le road-book en donnant bien en avance les indications de direction à Alexandre. Au final, toujours en retard sur le chrono, nous terminons 21ème de la ZR2 et 13ème de la ZR3. Après ces deux dernières épreuves, retour d’une traite par l’autoroute, à 110 km/h pour conserver l’autonomie, jusqu’à Monaco où une bonne nuit de sommeil nous attend.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous sommes classés en onzième position au classement général avec 80 points de pénalité, soit 40 de plus que le concurrent précédent. La tâche s’avère difficile et, sauf rebondissement incroyable, il semble désormais illusoire d’espérer se classer parmi les trois premiers. Pour ce soir, notre objectif est donc de réaliser des parcours parfaits sur les prochaines épreuves pour espérer remonter dans le top 10.

Concernant les autres équipes, le tandem « Greg »/Yves Munier est classé 9ème avec 38 points de pénalité tandis que le couple Ferry, vainqueur l’an passé, arrive 5ème avec 32 points. Fortement pénalisé en ZR1 malgré une excellente performance en ZR2, l’équipage 100 % féminin Flaaten/Karembeu, se classe 18ème avec 628 points.

Pour ce soir, celles et ceux qui souhaitent suivre nos résultats peuvent le faire via le site de l’ACM.

Adriana Karembeu dans la course

adriana-flaaten-zoe-team



Accompagnée de la journaliste norvégienne Gro Flaaten (DrDrive.no), Adriana Karembeu est l’ambassadrice de charme de cette Renault ZE Zoé Team et de ce nouveau format du e-Rallye de Monte Carlo.

Co-pilote à bord de la Zoé ZE 40 numéro 21, Adriana revient avec nous sur cette première série d’épreuves et la grosse étape de ce soir : le Col de Turini…