Günther Schuh, le boss d’e.GO Mobile entend « bousculer » les géants de l’automobile. Son objectif : produire 100.000 petites citadines en 2022. Elles coûteront moins de 16.000 € en version de base et, selon lui, pourront durer 100 ans !

Günther Schuh n’est pas le premier venu : professeur à l’université d’Aix-la-Chapelle (Aachen) il avait fondé en 2010 l’entreprise Street Scooter en vue de développer et commercialiser un petit utilitaire électrique. Le succès fut rapidement au rendez-vous puisque sa société a été rachetée dès 2014 par la poste allemande (DHL Group) désireuse d’électrifier sa flotte. Fin 2017, plus de 5.000 StreetScooter aux couleurs de la « Deutsche Post » sillonnaient les rues allemandes.

Avec le capital engrangé par cette vente, Schuh, ses partenaires et ses étudiants, se sont fixé un nouveau défi : produire en masse une petite citadine à un prix « abordable », c’est-à-dire  moins de 16.000 € batterie comprise. Une nouvelle entreprise, e.GO Mobile est créée et dans la foulée, le concept de la e.GO Life. Objectif : produire 10.000 voitures par an. En mai 2017 nous vous la présentions en signalant l’ouverture des commandes . A peine un an plus tard la start-up déclare avoir enregistré « des milliers de réservations » et annonce le lancement de la production dès ce mois de mai avec un objectif revu à la hausse : 20.000 véhicules produits dès la première année. Pour y arriver, il est d’ores et déjà prévu de travailler en 2 équipes et même de passer à 3 équipes par jour si nécessaire. Les premiers exemplaires de l’e.Go Life devraient être livrés dès ce mois d’octobre.

Dans une interview accordée au magazine allemand Automobilwoche Günther Schuh estime qu’il y a en Allemagne un potentiel de 400.000 automobiles dans le segment du marché visé par l’e.GO Life. Son ambition est de s’en approprier le quart à l’horizon 2022. Il vise donc une production annuelle de 100.000 voitures qui, selon ses plans, seront fabriquées dans 4 usines toutes situées dans la région d‘Aix-la-Chapelle. Capable de véhiculer 4 passagers, la e.Go Life se déclinera désormais en 3 classes de puissance : 20, 40 ou 60 kW.  Selon la version, la capacité de la batterie sera de 15, 18 ou 24 kilowattheures, permettant d’offrir une autonomie de 104 à 154 kilomètres en utilisation urbaine. Il s’agira d’une batterie lithium-ion classique fabriquée par le spécialiste allemand BMZ avec des cellules Sony ou Panasonic.

A la question concernant la durée de vie de ses modèles, Günther Schuh a donné une réponse qui en étonnera plus d’un : « Une voiture électrique est increvable. Notre partenaire Bosch est en mesure de construire un moteur électrique qui dure au moins 100 ans. Nous avons conçu un châssis en profilés d’aluminium, qui peut résister 100 ans également et il en est de même du câblage. Notre voiture aura le statut d’un Oldtimer que l’on bichonnera très longtemps. Finalement elle pourra être recyclée, l’aluminium étant particulièrement adapté au recyclage ».

Et vous, qu’en pensez-vous ?

e.Go Life : lancement de la production dès ce mois de mai. Objectif : 100.000 véhicules par an en 2022
4.4 (87.83%) 23 votes