Dongfeng Fengguang Mini EV : la nouvelle microcitadine électrique chinoise


Dongfeng Fengon Mini EV - DFSK Fengguang Mini EV

Depuis plusieurs mois, la Wuling Hongguang Mini EV défraye la chronique avec son succès insolent en Chine et ses près de 400 000 unités écoulées en 2021. Dongfeng réplique via sa marque Fengguang (ou Fengon). Réplique dans tous les sens du terme, puisque même le nom est calqué sur celui du modèle de son concurrent.

Publicité

Un peu d’histoire

Il y a dix ans, Wuling rencontrait déjà le succès sur le marché chinois avec son monospace ultra économique, le Hongguang (宏光). Il s’agissait alors du modèle le plus vendu en Chine, sur un marché pourtant alors dominé par les berlines traditionnelles. S’en est suivi une multitude de copies chez tous les grands constructeurs chinois. Chez Dongfeng, la copie apparaît au Salon de Pékin en avril 2013. Né au sein de la coentreprise pour véhicules utilitaires Dongfeng-Sokon (DFSK – Dongfeng-Xiaokang – 东风小康), ce nouveau monospace reprend intégralement la recette du modèle Wuling. À tel point que pour son appellation, Dongfeng se contente de remplacer la première syllabe du nom par Feng (vent), qu’il utilise pour de nombreux modèles et marques. Ainsi est né le Fengguang (风光), qui deviendra par la suite une marque à part entière. En 2019, le nom est « anglicisé » et devient officiellement Fengon, et la gamme comporte plusieurs monospaces et SUV. On trouve d’ailleurs certains modèles en Europe.

La première Fengguang électrique

Aujourd’hui, l’histoire se répète. Prenant pour modèle la petite voiture électrique Wuling Hongguang Mini EV, Dongfeng donne naissance à la Fengguang Mini EV. Le premier modèle électrique de la marque, qui inaugure un nouveau logo. Le nom est repris, ainsi que le concept général. Le style adopte ainsi le même aspect très cubique avec de petites roues (jantes 12 pouces). Et là où Chery a tenté de donner un aspect plus sympathique avec sa propre copie, la QQ Ice Cream, Dongfeng opte pour un ensemble de lignes biseautées pour agrémenter le tout.

Les dimensions sont très proches avec un petit supplément de 7 cm sur la longueur pour le modèle commercialisé par Dongfeng. Il est aussi plus puissant avec une annonce à 34 ch. Mais il s’agit sans doute de la puissance en pic… Les données de capacité de batterie ne sont pas encore connues. Mais on devrait retrouver des autonomies entre 100 et 200 km selon les versions. Ce qui n’ouvre pas de droit aux aides à l’achat, mais les prix sont très bas. Comme la Wuling, la Fengguang Mini EV devrait ainsi débuter sous la barre des 40 000 RMB (moins de 5 500 €) lors de son lancement au premier trimestre 2022.

FENGGUANG/FENGON Mini EV WULING Hongguang Mini EV
Longueur (mm)
2 995 2 920
Largeur (mm) 1 495 1 493
Hauteur (mm) 1 640 1 621
Empattement (mm) 1 960 1 940
Nombre de places 4 4
Puissance du moteur (ch)
34 ch 27 ch
Batterie (kWh)
Non communiqué 9,2/13,9 kWh
Autonomie (km – CLTC)
Non communiqué 120/170 km
Prix (RMB/€)
Non communiqué 37 600 à 48 600 RMB
(5 200 à 6 750 €)

Le succès de la Wuling Hongguang Mini EV attise les convoitises. Entre start-up et grands constructeurs, l’offre se multiplie. À des prix aussi serrés, même avec des coûts réduits à leur minimum, la rentabilité n’est pas forcément au rendez-vous sur le véhicule lui-même. Mais les constructeurs y gagnent surtout des subsides de l’état pour l’atteinte des objectifs de réductions des émissions de leur gamme…

L’émergence de ces nouveaux petits véhicules électrique dope un segment-A habituellement peu diffusé en Chine. Ce développement est clairement un effet d’offre, avec sans doute une hausse de la demande liée à la pandémie. À long terme, le succès de ces modèles devrait finalement s’émousser.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre