Récemment offerts en open source par son constructeur, les plans du Renault Twizy ont déjà inspirés. L’université de Warwick et le cabinet de design Astheimer ont développé un concept cargo évolué du quadricycle électrique. La propulsion, assurée à une tension de 48 volts, promet d’être plus adaptée à son usage.

Nos pizzas seront-elles un jour livrées en Twizy « Deliver-E » ? Si pour l’instant, le concept basé sur le quadricycle électrique de Renault n’est qu’un prototype, certaines pizzerias comme de petits commerces pourraient être séduits.



La production et commercialisation ne sont hélas pas les objectifs du département recherche et développement de l’université de Warwick et les designers d’Astheimer qui l’ont conçu. Le prototype est alors une simple vitrine des technologies développées ces derniers.

Batterie de 6,5 kWh sous 48 volts

Les plans du Twizy, mis en source libre par Renault, ont permis aux ingénieurs de repenser le système de traction. Ainsi, les universitaires ont intégré une nouvelle batterie de 6,5 kWh en 48 volts. L’ensemble, plus léger que celui d’origine, offrirai une tension électrique plus adaptée aux nombreux arrêts-accélérations de la conduite urbaine.

L’arrière du Twizy n’accueille plus de siège passager mais un vaste coffre bien adapté à la silhouette du véhicule et sa maniabilité. Le tableau de bord a également été agrémenté d’un écran tactile. Des caractéristiques qui pourraient pousser davantage de professionnels vers la mobilité électrique.