La société américaine ChargePoint vient de révéler un nouveau connecteur de charge allant jusqu’à 2 mégawatts. Objectif : pouvoir charger à haute puissance des poids-lourds et même des avions électriques !

Alors que l’électrification touche désormais tous les modes de transport, la recharge haute puissance n’a pas fini de faire parler d’elle. Navires, avions, camions… sur le segment des véhicules lourds, les constructeurs sont de plus en plus nombreux à s’orienter vers la solution électrique avec des packs batteries conséquents qui imposent des standards de charge adaptés. C’est dans cette optique que la société américaine ChargePoint a révélé une nouvelle prise capable de délivrer jusqu’à 2 MW de puissance, soit presque six fois plus que les standards 350 kW en Combo CCS que sont en train de déployer certains constructeurs pour les voitures électriques.



Robuste pour supporter un usage intensif et doté d’un système robotisé censé faciliter l’insertion et le retrait de la prise, le connecteur mis au point par ChargePoint fait appel à quatre interfaces BMS et quatre circuits de livraison en 500 A, chacun d’entre eux étant capable de fonctionner sur une plage de tension allant de 200 à 1000 volts.

Partenariat avec Uber

Principale cible de ChargePoint : le secteur aéronautique où  les constructeurs sont désormais nombreux à explorer la voie de l’électrification. Si la question du développement d’avions de ligne 100 % électriques n’est pas simple, certains envisagent le déploiement de navettes aériennes pouvant faire office de taxis. C’est notamment le cas de l’eVTOL qui, travaillant avec Uber pour déployer son service dans les grandes villes, s’est associé à ChargePoint pour développer ce nouveau connecteur.

Outre les avions, les poids-lourds font également des cibles privilégiées par ChargePoint qui souhaite anticiper la montée en puissance du marché. Selon une étude publiée par McKinsey en septembre 2017, les poids-lourds électriques pourraient représenter 15 % des ventes mondiales d’ici à 2030 et offrir un coût de possession équivalent aux véhicules thermiques à horizon 2025.

« Le débat sur le groupe motopropulseur a pris fin et l’électrification s’est imposée comme la méthode de choix dans toutes les catégories de transport, comme en témoigne l’intérêt croissant pour les semi-remorques, les avions et plus encore », a déclaré Pasquale Romano, le PDG de ChargePoint.

Reste à savoir si ce connecteur sera adopté par d’autres industriels pour devenir un nouveau standard officiel pour la recharge à très haute puissance.