Confirmant la montée en puissance de ses systèmes de charge, CHAdeMO annonce avoir validé son nouveau standard pour délivrer jusqu’à 150 kW sur ses points de charge.

S’il est mis à mal par le Combo qui cherche à s’imposer en Europe et en Amérique-du-Nord, le protocole japonais CHAdeMO est loin d’avoir dit son dernier mot. Demeurant le standard le plus utilisé à travers le monde avec 32 % des véhicules électriques équipés et près de 14.000 bornes déployées, dont plus de 4000 en Europe, le protocole nippon entame sa transition pour mieux répondre aux futures générations de voitures électriques et tenir tête à son rival.



De 125 à 400 ampères

Officiellement annoncé fin mars, ce nouveau standard doit permettre de faire passer la charge de 125 à 400 A, soit de quoi délivrer jusqu’à 150 kW contre 50 pour les bornes actuelles. Selon l’association CHAdeMO, cette montée en puissance permettra de diminuer d’environ 1/3 le temps de charge, soit de quoi récupérer environ 100 km en un peu moins de 9 minutes.

Reste maintenant aux fabricants à s’accaparer cette nouvelle norme pour développer et proposer leurs chargeurs 150 kW. C’est notamment le cas de DBT-CEV qui présentait lors de la dernière édition du Mondial de l’Auto un prototype de borne rapide en 150 kW (voir notre article).Quant à l’offre, elle devra également évoluer car, hormis le Kia Soul EV, les modèles actuels restent aujourd’hui limités à 50 kW. Si la présence du CHAdeMO se confirme sur la prochaine Nissan Leaf, le constructeur nippon pourrait être l’un des premiers à dégainer.

A noter que CHAdeMO travaille également sur des charges à 350 kW mais avec une stratégie davantage orientée vers les véhicules lourds (bus et camions) et une sortie qui n’interviendrait pas avant 2020.