Volkswagen Trinity 2026 profil teaser

Avec une recharge en quelques minutes et une conduite autonome, la grande berline Trinity s’annonce comme la prochaine vitrine technologique de Volkswagen.

La récente ID.3 synthétise 5 ans de travail post-Dieselgate. Mais à quoi ressemblera une Volkswagen électrique dans 5 ans ? Pour cela, la future Trinity de 2026 pousse la recherche sur trois axes : plateforme/technologies, approvisionnement et production.

Grâce à la première image de teasing dévoilée par le constructeur, on sait qu’il s’agira d’une grande berline. Elle récupère ainsi la ligne de la Phaeton, dont le retour électrique annoncé en 2015 avait été avorté. À ce stade, pas de caractéristiques annoncées, mais le constructeur espère que « recharger sera aussi rapide que de faire le plein ».

La conduite autonome sera l’autre avancée majeure à bord, atteignant un niveau 4 (sur 5). Ainsi, la Trinity conduira seule d’un point A à un point B, dans certaines conditions promet le constructeur.



Une Volkswagen Trinity inspirée par Tesla

Outre le véhicule en lui-même, Volkswagen va « repenser » la production, via « la digitalisation, l’automatisation et la construction légère ». À l’instar de l’annonce de Volvo ce lundi, le groupe allemand proposera « beaucoup moins de versions et le matériel sera largement standardisé ».

La marque privilégie donc le modèle Tesla (3 versions maximum, peu d’options). Pour preuve, la Trinity évoluera après achat avec « des fonctions logicielles que les clients pourront réserver selon leurs besoins, ou pour la conduite automatisée ». C’est donc la suite de l’abonnement Autopilot, mais avec 5 ans de retard.

Volkswagen ID Vizzion concept 2018

La Volkswagen Trinity partage certains traits du concept ID Vizzion de 2018