Volkswagen tests highly-automated driving in Hamburg.

A Hambourg, cinq e-Golf spécialement équipées pour la conduite autonome de niveau 4 sont testées en conditions réelles. Volkswagen s'est associé à la ville pour réaliser ses tests sur un « banc d'essai numérique » de trois kilomètres.

Onze scanners laser, sept radars, quatorze caméras, plusieurs capteurs à ultrasons et jusqu’à 5 gigaoctets de données transférées chaque minute à l’ordinateur de bord. Voici les caractéristiques du système embarqué à bord des e-Golf transformées par Volkswagen pour expérimenter la conduite autonome de niveau 4. Le constructeur a conclut un partenariat avec la ville d’Hambourg afin d’éprouver ses véhicules sur un « banc d’essai numérique » de trois kilomètres au milieu de la circulation.

Dès aujourd’hui, cinq véhicules y sont testés. Des techniciens restent présents à bord pour des raisons de sécurité et peuvent reprendre les commandes en cas d’urgence. Les e-Golf disposent d’un système doté d’une capacité de calcul équivalent à « 15 ordinateurs portables » installé dans le coffre. Une intelligence artificielle capable de détecter piétons, cyclistes, véhicules, déterminer les priorités aux intersections et réaliser des changements de voie selon Volkswagen.

Un cortex numérique qui serait même en mesure d’apprendre de lui même via le « deep learning ». Le groupe allemand doit achever en 2020 un circuit de 9 km qui sera doté de feux de signalisation communicants. L’objectif est d’atteindre le cinquième et ultime niveau de conduite autonome, qui ne requiert plus aucune intervention humaine.

Volkswagen tests highly-automated driving in Hamburg.