Catégories : Voiture électrique
| Sur
7 novembre 2019 21:03

Volkswagen ID. Space Vizzion : un break électrique pour 2021

Par Matthieu LAURAUX

Les concepts-car électriques Volkswagen se suivent mais ne se ressemblent pas. Après le Buggy de Genève et le Roomzz de Shanghaï, 2019 voit apparaître un nouveau prototype de la famille ID. Ce troisième opus, le septième depuis le début avec l’ID, est l’ID. Space Vizzion.

Ce break est un dérivé de la berline ID. Vizzion, présentée en mars 2018. Les premières images montrent un dessin légèrement différent, plus en courbes. La face avant tendue cède pour une inspiration ID.3, les grandes lignes ressemblant au SUV. Roomzz. Pas de dimensions pour le moment, mais le constructeur allemand illustre un habitacle 4 places.

La planche de bord quasi vide avec un seul écran central géant va davantage vers la Tesla Model 3 que la compacte. Volkswagen a cependant laissé un petit affichage derrière le volant pour afficher les informations essentielles. Sans évoquer l’architecture du système électrique, cette Passat SW électrique futuriste disposerait de 590 km d’autonomie.

Volkswagen tombe dans les pommes

Ce modèle familial aura donc du jus… Toujours à l’intérieur de cette ID Space Vizzion, le cuir utilisé n’est pas d’origine animale, mais vegan. La firme de Wolfsburg a travaillé avec AppleSkin, fabriquant un matériau synthétique à partir de résidu de pommes. Cette entreprise avait déjà collaboré pour l’ID. Roomzz, après avoir proposé des partenariats pour des sacs ou chaussures en cuir végétalien.

Plus qu’un concept, une version de série sera lancée « fin 2021 » assure Volkswagen, sous un nom encore inconnu (ID.7 ?). L’Europe et donc la France sont compris dans l’agenda de la marque, comme la Chine et l’Amérique du Nord. Prix estimé : 50.000 € minimum.

Matthieu LAURAUX

Etiquettes : Salon de Los Angeles

Lire les commentaires

  • Si Renault voulait bien sortir une Megane break électrique pas trop cher, ça serait une très bonne voiture pour les taxis qui devront passer à l'électrique et qui n'ont pas les moyens d'acheter une Telsa... (ou Citroën avec un C4 break électrique)

  • . Prix estimé : 50.000 € minimum., tous les francais n'ont pas ce budget...ils sont cinglés...

  • Il faut voir le poids... et espérer une loi pour que les batteries ne dépassent pas 15 ou 20 kwh

    • N'importe quoi. 15 ou 20 ok pour une hybride rechargeable mais pas pour une vraie électrique, on veut quand même pouvoir faire plus de 80-100 km sans recharger!!!

  • aaaah, enfin ils m'ont entendu crier ! :-)

    Enfin un break full électrique est annoncé.

    • Déjà 50 000 € c'est un prix estimé... par qui ?

      Ensuite si c'est pour une berline haut de gamme de 5m de long et 590 km d'autonomie, c'est quand même 2 fois moins cher que #€$£@, OK c'est encore cher, mais quand même 2 fois moins.

        • Ben, non, comme j'aime à le répéter, il faut laisser du temps au temps et fouetter les ingénieurs ne va pas accélérer la chose. C'est comme pour les bébés. Une femme met 9 mois pour accoucher. Si vous mettez 9 femmes, ben il faut toujours 9 mois!

  • on attend la prochaine annonce pour 2025 et 2030, ça occupe, ça fait rêver et en attendant on roule en VT; c'est beau la com
    sinon penser a réserver y en aura pas pour tout le monde

      • Les breaks, il me semble c'est un truc européen.
        Tesla n'en a rien à faire des breaks, puisque le marché americain n'en est pas fan, pour autant que je sache.
        Par contre les allemands produisent beaucoup de breaks. Je suis fort surpris que le premier break soit annoncé seulement maintenant.
        Par contre les SUV.... Faut pas en demander, ils viennent tous seuls... Une vraie invasion...

        • Ils sont les seuls sur ce créneau pour l'instant, donc il y a une place à prendre. Les break se vendent et correspondent à un besoin d'un segment du marché.

Ce site utilise les cookies.