Avec 1.989 unités écoulées en septembre, la compacte allemande réalise une entrée fracassante sur le marché norvégien où elle s'accapare près de 20 % des ventes de voitures électriques.

Après un pic à plus de 10.700 enregistrements en mars 2019, les ventes mensuelles en voitures particulières électriques étaient devenues plus modestes en Norvège : entre 3.423 et 7.428 exemplaires. Jusqu’à ce mois de septembre 2020, où elles ont été 9.560 à être nouvellement lancées sur les routes du territoire. Même si ce n’est pas un record, le fait est notable. La progression, par rapport au même mois de 2019, est de 57%. Ce qui sauve les ventes annuelles : 48.175 voitures particulières électriques de janvier à fin septembre 2020, contre 49.483 pour la même période en 2019.

Ce qui est plus remarquable encore, c’est que pour sa première apparition dans les chiffres, la Volkswagen ID.3 fait un véritable carton : elle est le modèle électrique le plus vendu en Norvège au mois de septembre 2020, et même tout simplement en première place des voitures particulières, toutes énergies d’alimentation confondues.

Avec 1.989 exemplaires enregistrés le mois dernier, elle fait plus à elle seule que toutes les hybrides simples (1.130 unités), en baisse de presque 20% par rapport à septembre 2019. Derrière elle, la Tesla Model 3, avec 1.116 exemplaires neufs immatriculés, et la Polestar 2 (937), qui arrive également dans les chiffres des ventes mensuelles. Nouvelle surprise ensuite, avec la MG ZS EV qui se classe à la 4e place (672).

A noter que les électriques ont représenté en Norvège 61,5% des ventes de voitures particulières en septembre 2020.

Source : OFV

Avis de l'auteur

Les arrivées fracassantes de nouveaux modèles de voitures électriques dans les chiffres des ventes mensuelles ne sont pas rares. Le phénomène sur un seul mois n’est en revanche pas un signe assuré du succès que la Volkswagen ID.3 rencontrera sur le long terme. Et ce serait la même chose pour tout autre voiture branchée qui arrive sur le marché.

Si on se doute bien que les nouvelles immatriculations de la compacte électrique de VW devraient être satisfaisantes au 4e trimestre 2020, il ne faut pas oublier que les premiers exemplaires produits ont été retenus pour être remis dans une configuration à peu près complète. Pas étonnant qu’en ouvrant le robinet des livraisons, le flot soit important.

Si ce flot est important, c’est aussi bien sûr parce que de nombreux automobilistes ont été séduits par la nouvelle voiture électrique de Volkswagen.

Quoi qu’il en soit, que ce soit en Norvège, en France, ou ailleurs en Europe, les prochains mois seront déterminants pour confirmer, ou pas, s’il y a un véritable phénomène ID.3. Personnellement, je parie sur « Oui ».