Volkswagen mise sur l’électrique pour tourner la page du dieselgate

Le groupe allemand Volkswagen a annoncé ce mercredi 6 septembre la signature d’un protocole d’accord avec le constructeur chinois Jianghuai Automobile (JAC) pour la production commune de voitures électriques en Chine.

Pour les deux partenaires, cette lettre d’intention n’est qu’une première étape d’une longue phase de négociations qui devra aboutir vers une collaboration à long terme pour une production commune de voitures électriques en Chine.

A terme, le partenariat entre Volkswagen et JAC devrait aboutir à la création d’une nouvelle joint-venture. Celle-ci sera chargée de la recherche, du développement, de la production et de la vente de véhicules électriques à travers le pays.

Pour le groupe allemand, il s’agit de s’implanter sur un marché devenu particulièrement lucratif. En 2015, quelques 247.000 voitures particuliers et utilitaires dits « zéro émission » ont été immatriculés en Chine, soit trois fois plus qu’en 2014. Une tendance à la hausse qui devrait se poursuivre en 2016 grâce à la multiplication des initiatives locales comme à Pékin où une campagne vient d’être lancée pour doper les ventes de véhicules électriques. Le groupe allemand arrive toutefois bien plus tard sur le marché chinois que son compatriote Daimler qui, associé à BYD, propose la berline électrique Denza depuis quelques années…

Publicité


Si le Volkswagen ne produit à ce jour aucun véhicule électrique en Chine, notons que le constructeur dispose déjà de deux joint-ventures avec SAIC Motor et China FAW Group et exploite une trentaine de sites d’assemblage à travers le pays.

Publicité