Soutenue par Ford et Amazon, la start-up américaine Rivian prévoit de lancer de plus petites versions de ses deux premiers modèles. Une façon de mieux répondre aux besoins des marchés chinois et européens où les véhicules de grands gabarits sont moins populaires.

Monnaie courante aux États-Unis, les gros pick-up sont beaucoup plus rares dans nos contrées. Bien consciente du problème, la jeune start-up américaine Rivian prévoit d’adapter son offre en proposant des déclinaisons plus compactes de son pick-up R1T et de son SUV familial R1S, deux modèles essentiellement conçus pour le marché nord-américain.

Prévoyant de commencer à vendre ses premières voitures électriques en Europe en 2022 et en Chine peu de temps après, le patron de Rivian, RJ Scaringe, a confirmé à Reuters l’arrivée de modèles plus petits et plus adaptés à la clientèle étrangère. « Nous ne serions pas sérieux au sujet de la création d’une entreprise automobile si nous ne pensions pas à la Chine et à l’Europe comme des marchés importants à long terme », a-t-il souligné.

Vers une production européenne ?

« Pour vraiment évoluer sur ces marchés, il sera important d’avoir une empreinte de production en dehors des États-Unis », a confié le patron de la marque sans toutefois préciser ses ambitions industrielles pour l’Europe et la Chine.

En attendant, Rivian vient tout juste de débuter une production pilote au sein de son usine de Normal, dans l’Illinois. Dès l’an prochain, le constructeur y assurera l’industrialisation de trois modèles destinés au marché nord-américain : le pick-up R1T, le SUV R1S ainsi qu’un utilitaire électrique conçu avec Amazon.

Aux États-Unis, Rivian prévoit de débuter les livraisons de son pick-up électrique à compter de juin 2021. Celles du SUV sont prévues quelques mois plus tard.

SUV électrique à vocation familiale, le Rivian R1S débutera ses livraisons aux Etats-Unis à compter du mois d’août 2021