Depuis peu, effectuer une recherche de trajet avec l’application Web ViaMichelin aidera les électromobiliens à visualiser certaines bornes de recharge sur le parcours ou à proximité.

Pour l’utiliser, pas besoin d’activer une quelconque fonction, le positionnement de points bleus et de pictos représentant une prise blanche sur un fond bleu s’effectue automatiquement. Ce service peut cependant être désactivé grâce à l’un des boutons présents en haut et à gauche de la fenêtre dans laquelle s’affiche la carte.

Quelle logique autour de ces points bleus et des pictos avec une prise ? Ils ne différencient pas les bornes rapides des autres, les stations en service de celles qui ne le sont pas, des grappes d’IRVE d’une implantation unique. Une petite explication serait la bienvenue à ce sujet… et pour d’autres fonctionnalités aussi.

En passant la souris sur un de ces repères, le nom du réseau auquel appartient la borne apparaît. En cliquant, on obtient aussi l’adresse postale, surmontée du visuel d’une Renault Zoé, avec un bouton « En savoir plus » à la jonction.

Ce bouton, on aimerait qu’il nous amène vers les caractéristiques de la station : nombre de bornes, leurs puissance de recharge, les connecteurs accessibles, voire la disponibilité des points (libre, occupé, HS), et pourquoi pas la tarification. Hélas non ! Son activation nous amène directement à une page Renault de promotion de ses modèles de véhicules électriques.

Toutes les bornes fonctionnelles et existantes ne sont cependant pas indiquées sur la carte. On y trouve bien celles déployées par les syndicats de l’énergie et le réseau Cori-Door, par exemple, mais pas les chargeurs présents sur les parkings des centres commerciaux, sauf exception.

En attendant mieux, c’est déjà un réel progrès !

ViaMichelin se met à l’heure de la mobilité électrique
3.6 (72.5%) 24 vote[s]