C’est dans son centre de tests de Maricopa (Arizona) que cet établissement a été construit afin d’observer le comportement, lors des recharges jusqu’à presque 50° C, de tous les véhicules électriques produits par le groupe à travers le monde.

C’est pourquoi il propose 25 chargeurs rapides 50-350 kW avec les 3 standards sous lesquels ses modèles fonctionnent, selon la zone de commercialisation : CCS1 (principalement aux Etats-Unis), CCS2 (Europe), GB/T (Chine). S’y ajoutent 10 bornes accélérées AC 22 kW. Seront bientôt installés sur place des socles pour la recharge par induction.

Depuis un abri en retrait pour ne pas souffrir des conditions météorologiques, les ingénieurs maison reçoivent les données transmises en temps réels. Elles témoignent de la capacité de la batterie et des systèmes de recharge à encaisser des températures extrêmes en cours de ravitaillement en énergie.

Un dispositif spécifiquement créé par les scientifiques Volkswagen surveille la température au sein des packs. Il est équipé d’un système de refroidissement des cellules unique au monde à activer en cas d’urgence pour éviter les dommages irréversibles d’une surchauffe trop importante.



Doté de 50 places, le site recevra des chargeurs externes proposés par différents fabricants, afin de tester également ce matériel. Seize d’entre elles seront situées sous des auvents télécommandés afin de simuler la recharge à l’ombre et en plein Soleil.

Cette station expérimentale de nouvelle génération – l’une des plus sophistiquées du monde – a été développée avec Electrify America, filiale indépendante de Volkswagen Group of America créée pour mailler les Etats-Unis en bornes de recharge.

Une enveloppe de 9 millions de dollars (7,88 millions d’euros) a été mobilisée pour la construction de cet établissement qui s’est étalée de début 2019 à février 2020. Déjà opérationnel, il sera prochainement alimenté en électricité d’origine solaire grâce au fournisseur local d’énergie ED3.