The Greek island of Astypalea.

Le groupe allemand et le gouvernement grec ont signé un protocole d’accord pour convertir en 6 ans l’île d’Astypalea à la mobilité électrique et aux énergies renouvelables.

Avant d’être qualifié de site touristique durable, le petit territoire insulaire de 100 km2 va connaître une profonde réorganisation. Le parc actuel de 1 500 véhicules thermiques fera place à une flotte un peu plus modeste de 1 000 voitures et utilitaires électriques, comprenant les engins à disposition des collectivités, de la police et des secours.

Quelques enseignes de location vont transformer leur activité en services de voitures, scooters et vélos partagés. Une plateforme de covoiturage branchée et la micromobilité complèteront ce nouveau paysage.

Les premières compactes électriques ID.3 sont arrivées à Astypalea. Suivront le SUV ID.4 et les prochains modèles de cette famille. Par le biais de sa filiale Elli, Volkswagen implantera sur place 230 points de recharge.

Tout comme le reste de l’île, les bornes recevront une électricité produite localement. Les sources éoliennes et solaires remplaceront dans le cadre de ce projet les produits fossiles.

L’objectif poursuivi par les 2 partenaires est d’obtenir au bout du programme une mobilité entièrement décarbonée au bénéfice des 1 300 habitants de Astypalea, mais aussi et surtout des 72 000 touristes qui s’y rendent chaque année.