En 2020, l'Audi e-tron a été la voiture électrique la plus vendue sur le marché norvégien

Avec 13 718 immatriculations réalisées en décembre, la voiture électrique boucle l’année 2020 en fanfare.

Régulièrement citée comme un marché de référence pour la voiture électrique, la Norvège boucle une nouvelle année record en matière d’immatriculations. Sur le seul mois de décembre, 13 718 nouvelles voitures électriques y ont été immatriculées, soit près du double par rapport aux 7 035 unités écoulées en novembre.

Sur l’ensemble de l’année 2020, 76 804 voitures particulières ont été écoulées à travers le pays. C’est beaucoup moins que les quelque 110 000 immatriculations réalisées en France, mais rappelons que la Norvège reste un marché automobile beaucoup plus restreint. Le marché des voitures particulières n’a représenté qu’environ 141 000 immatriculations l’an dernier là où l’Hexagone dépasse les 2 millions (sur une année sans Covid).

Au final, l’électrique a représenté en Norvège 54,3 % des immatriculations totales de voitures particulières l’an dernier. Si on y ajoute les quelque 29 000 voitures hybrides rechargeables écoulées sur la même période, la part de véhicules branchés dans le mix de ventes norvégien dépasse les 70 %. Un record absolu !



L’Audi e-tron en tête des ventes

Avec 9 227 immatriculations réalisées sur l’année, l’Audi e-tron a été la voiture la plus vendue sur le marché norvégien.

Avec 7 770 unités écoulées sur l’année, dont 4 232 sur le seul mois de décembre, la Tesla Model 3 termine sur la seconde marche du podium, devançant de peu la Volkswagen ID.3, écoulée à 7 754 exemplaires. De plus en plus discrète dans l’Hexagone, la Nissan Leaf termine 4e avec 5 221 unités écoulées.

Alors que la Norvège vise la fin des ventes de véhicules thermiques d’ici 2025, la part des véhicules électriques devrait encore augmenter dans les mois à venir. Représentante de l’Association norvégienne des véhicules électriques, Christina Bu table sur une part de marché de 65 % sur 2021.