Pour sa première voiture électrique, Bentley fera le choix de la plateforme Artemis du groupe Volkswagen.

C’est désormais acté : Bentley deviendra une marque 100 % électrique à partir de 2030. C’est ce que la marque de luxe britannique a annoncé en novembre dernier lors de son évènement Beyond 100, qui a clarifié en partie la stratégie du fabricant centenaire. De nouveaux détails font désormais surface.

D’après Adrian Hallmark, le PDG de Bentley interrogé par Car Magazine, le premier véhicule électrique de la marque reposerait sur la plateforme Artemis, empruntée au groupe Volkswagen : « Dans l’attente de l’électrification, nous allons avoir des synergies plus étroites avec Audi. Nous continuerons à entretenir des relations solides avec les deux marques Audi et Porsche. Nous devons trouver le meilleur moyen d’accélérer cela et de mener la charge technologique ».

La limousine sacrifiée sur l’autel du SUV électrique

Toutefois, alors que les premières informations laissaient entendre l’arrivée d’une berline électrique, le premier véhicule à batterie de Crewe ne sera autre qu’un SUV électrique car, comme le précise sans retenue le patron de la marque, « si vous n’êtes pas dans le segment des SUV, vous n’êtes nulle part ».



Concrétisation du projet Artemis, le SUV électrique de Bentley reposerait sur une plateforme finalement similaire à l’unité PPE du groupe allemand. Tout aussi modulable que la plateforme MEB, elle se distingue notamment par son système 800v qui offre des capacités de recharge rapide surpuissante.