Land Rover Defender Retrofit

Un constructeur de yachts de luxe décide de s’engager dans l’environnement, il redonne naissance à un ancien Defender en 100 % électrique. 

Basé en Pologne et dirigé par un Français, Sunreef s’est lancé dans le rétrofit d’un Land Rover Defender.  Dans le but de promouvoir un tourisme responsable, le constructeur de yachts Sunreef s’est associé à l’organisation Maasai MWCT. Sur une base de Land Rover Defender Phase 1, le tout-terrain a été construit entièrement à la main au chantier naval de Sunreef à Gdansk avant d’être expédié au Kenya.

Un tout-terrain silencieux pour les animaux.

Ce Land Rover Defender d’ancienne génération a été retrofité en 100 % électrique. Il est équipé d’un puissant groupe motopropulseur et d’un pack de batteries conséquent. Pour tirer parti du fort ensoleillement du Kenya, le toit du tout-terrain est entièrement recouvert de panneaux solaires. Avec ses huit places assises, ce Defender modifié est à l’aise pour transporter des touristes en silence dans les plaines africaines. Il compte 2 rangées de 3 sièges. Le système d’éclairage est alimenté par le toit solaire.

Malheureusement, Sunreef ne communique pas les caractéristiques techniques. « Les panneaux solaires ne sont utilisés que comme des supports d’alimentation pour certains des systèmes à bord. L’autonomie de la voiture est calculée pour des itinéraires de safari spécifiques. La voiture les couvrira en une seule charge. Dès nos premiers safaris, nous partagerons d’autres vidéos et informations », communique-t-il simplement sur sa chaîne YouTube.



Le fondateur de la société navale, le français Francis Lapp, s’est lui-même personnellement impliqué dans ce projet. Il est un aficionado de safaris en Afrique. Afin de marquer son engagement pour le tourisme vert, sa société a fait don du Land Rover Defender électrifié à l’organisation Maasai Wilderness Conservation Trust (MWCT).